Vincent Aboubakar : le retour du Lion

Blessé en septembre 2018, lors d’un match de championnat qui opposait son club le FC Porto à Tondela, pour le compte de la 6e journée de la Liga Sagres, Vincent Aboubakar a rejoué samedi dernier face au Desportivo Aves. Un retour à la compétition qui tombe comme une bonne nouvelle pour la sélection camerounaise qui ira défendre son titre africain en terre égyptienne en juin prochain.

C’est la plus grave blessure jamais contractée par l’attaquant des Lions Indomptables. L’image de la blessure repasse encore dans nos esprits comme si c’était hier. Alors qu’il avait connu des débuts plus que satisfaisants, avec un bilan de 4 buts inscrits pour une passe décisive en championnat, sa saison qui était lancée sur des chapeaux de roue  s’arrêta brusquement à la 62e minute de jeu face à Tondela, à l’occasion de la 6e journée de la Liga Sagres, en septembre 2018. Le buteur camerounais du FC Porto se prit le genou entre les mains et l’empressement des médecins du club sur la pelouse renseignait sur la probable gravité de la blessure. La mauvaise nouvelle tomba, quelques minutes seulement après : rupture totale du ligament croisé du genou gauche. L’ancien joueur du FC Lorient était obligé de savourer sa plus longue période d’indisponibilité. Six mois, le délai requis pour revenir à la compétition. Six  mois loin des stades, sans taper dans la balle. C’était la réalité à laquelle le champion d’Afrique allait être confronté, lui qui jusqu’ici n’avait connu que 23 jours comme sa plus longue période d’absence, lors de la saison 2017-2018, après une blessure musculaire.

Soutien important de ses coéquipiers

Opéré avec succès, Vincent Aboubakar a été soutenu, en pleine convalescence, par son staff technique et ses coéquipiers. « Dans les moments difficiles, on a besoin de soutien. Et mes coéquipiers sont venus me rendre visite à l’hôpital, avait-t-il avoué chez nos confrères de RFI avant de poursuivre. Cette énergie collective m’aide à récupérer. C’est compliqué. Je suis blessé et je vois mes coéquipiers jouer. Mais parfois il faut être au-dessus du mal. Je reste serein intérieurement et j’accepte. »  Six mois et demi sont passés et l’ancien attaquant de Coton Sport de Garoua a refait surface aux entrainements, en début de mois d’avril dernier. Il a été convoqué pour la première fois par son entraineur Sergio  conceição dans la même période pour le déplacement du FC Porto à  Portimonense, dans le cadre de la 29e journée de la Liga Sagres. Il n’a finalement pas disputé la moindre minute de jeu. Il regardera la partie en tribune.  Pour l’entraineur portugais, il paraissait trop juste pour rejouer : « Aboubakar est entièrement disponible pour la compétition. C’est une chose. Une autre est d’avoir le rythme et la capacité de répondre dans un match. C’est toujours différent et nous ne voulons pas brûler les étapes ».

Le retour effectif

Retiré de la liste des joueurs qualifiés à prendre part à la ligue des champions, après sa blessure, le staff technique des Dragons savait néanmoins qu’il sera utile pour la fin de saison dont le principal challenge sera de conserver le titre de champion du Portugal et surtout remporter la coupe nationale. Le Lion Indomptable a donc repris place sur le banc des remplaçants face à Santa Clara, le 20 avril dernier, à l’occasion de la 30e  journée. Il ne fera pas sa rentrée durant cette rencontre. C’est finalement samedi dernier que Vincent Aboubakar marquera son retour en compétition, lorsque le 4e arbitre du match qui opposait le FC Porto à Desportivo Aves annonça un remplacement à la 80e. Le numéro 9 des Dragons prenait la place de Moussa Marega, dans un match déjà plié (4-0). Son entrée fila une émotion aux supporters qui l’acclamèrent. Le natif de Yaoundé, 27 ans, humait à nouveau l’odeur de la même pelouse qui l’avait vu sortir sur civière, il y a 26 journées. Ce retour du golléador camerounais,  à un peu plus d’un mois de la CAN,  est une bonne nouvelle pour les Lions Indomptables du Cameroun qui iront en Egypte défendre leur titre de champion d’Afrique. L’absence de Vincent Aboubakar, 5e meilleur buteur de l’histoire des Lions Indomptables avec 20 buts, qui est également considéré actuellement comme l’atout majeur offensif de la sélection du Cameroun, s’est ressentie en équipe nationale, durant les éliminatoires pour la CAN 2019. Le Cameroun n’a inscrit que six buts pendant ces qualifications.  Le dernier buteur de l’édition dernière de la CAN aura certainement à cœur de prouver que sa période difficile due à cette blessure n’a pas entamé son moral, ni doucher son envie à planter des buts afin d’aider l’équipe du Cameroun à mieux se porter. Il y aura encore probablement deux ou trois matches à jouer au Portugal pour retrouver ses sensations avant la CAN.

Léger Tientcheu

Please follow and like us:

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

Rang PaysPts
1Maroc11pts
2Cameroun11pts
3Malawi5pts
4Comore5pts