Parfait Siki : « Les vainqueurs d’hier au TAS peuvent être les perdants de demain »

 

Chef du Département Communication de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), il a accepté de répondre à nos questions relatives à la dernière actualité de l’instance faitière du football camerounais « victorieuse » dans le procès qui l’opposait à l’Association des Clubs de football amateurs du Cameroun (ACFAC) à la Chambre de Conciliation et d’arbitrage (CCA) du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (CNOSC).

Comment avez-vous accueilli la décision de la CCA se déclarant incompétente dans l’affaire opposant la FECAFOOT à L’ACFAC?

C’est avec satisfaction que la FECAFOOT a accueilli le verdict de la CCA. Elle ne demandait rien de plus que de pouvoir bénéficier de la sérénité et de l’apaisement nécessaires dans la reconstruction du football camerounais. Nous avons perdu beaucoup de temps dans des procédures judiciaires, cela a plongé l’instance faîtière dans une précarité institutionnelle dommageable à la jeunesse et même à l’image de notre pays.

 

Qu’est-ce que cette décision signifie pour vous ?

Depuis le 11 avril 2019, le Comité exécutif dans la légitimité était contestée retrouve toute la plénitude de son pouvoir pour mener à bien les actions de représentation de la FECAFOOT. Les nombreux partenaires de la FECAFOOT peuvent s’engager en toute confiance et mener des projets à long terme. L’attribution de l’organisation du CHAN 2020 au Cameroun par la CAF n’est, à cet égard, pas un pur hasard.

A la lecture du plumitif de la CCA, il apparaît que de nombreux acteurs du football se sont retirés de la procédure pour donner une chance au nouvel exécutif de montrer de quoi il est capable, pour ne pas poursuivre l’acharnement judiciaire qu’on vit depuis près de sept ans au détriment du football.

 

Qu’est-ce qui peut justifier l’explosion de joie de la FECAFOOT, après ce verdict ?

Il n’y a pas eu explosion de joie de la FECAFOOT, car c’est avec beaucoup d’humilité que nous ressortons de ce long tunnel sombre pour le football camerounais. La team FECAFOOT à la CCA, qui a travaillé pendant des mois sur le dossier, a marqué sa satisfaction légitime devant un travail bien accompli reconnu par les arbitres. Ce qui aurait été anormal, c’est de voir la FECAFOOT afficher de la tristesse.

 

Qu’est-ce qui aura fait la force de la FECAFOOT dans ce dossier ?

La compétence du conseil de FECAFOOT. Le soutien total et sans réserve du président de la FECAFOOT et du comité exécutif à cette cause, juste par ailleurs. Et la faiblesse du dossier de l’ACFAC dans cette procédure car l’incompétence déclaré de la CCA procède d’un montage bancal de la requête d’arbitrage.

 

Quelle réaction avez-vous, après la décision de l’ACFAC de se pourvoir auprès du TAS ?

Ce n’est pas encore fait. Le cas échéant, nous dévoilerons la stratégie de la FECAFOOT. Mais, on l’a vu, aucun procès n’est jamais gagné à l’avance. Les vainqueurs d’hier au TAS peuvent être les perdants de demain.

Maintenant, il n’est, à la vérité, de l’intérêt d’aucun patriote de poursuivre ce vaudeville judiciaire qui n’a que trop duré. Nous avons tellement de chantiers à engager, tant et tant de combats à mener pour reconquérir le leadership du Cameroun sur le continent africain que le temps perdu dans les prétoires est un vrai drame. Sachons tourner la page.

Propos recueillis par Léger Tientcheu

Please follow and like us:

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

Rang PaysPts
1Maroc11pts
2Cameroun11pts
3Malawi5pts
4Comore5pts