Malawi 0-0 Cameroun: Le jeu, les joueurs et les notes des Lions Indomptables

Deux nuls, une victoire. C’est le bilan des trois premiers matches de Clarence Seedorf à la tête des Lions Indomptables. Ce mardi 16 octobre, en match comptant pour la 4ème journée des Eliminatoires de la CAN 2019, les tricolores n’ont pas pu se défaire des Flammes du Malawi au Kamuzu Stadium de Blantyre.

 

Face à la 125ème nation au dernier classement FIFA, Georges Mandjeck et ses coéquipiers ont présenté un visage plutôt terne au point où ce score de parité (0-0) pourrait finalement revêtir un goût de victoire. De la défense à l’attaque, les carences notées ont été incalculables. Lionindomptable a scruté le jeu de chacun des  acteurs camerounais de ce match et dresse ce tableau de bord.

Joseph Fabrice Ondoa: 6/10

Titularisé pour la première fois par Clarence Seedorf, Joseph Fabrice Ondoa a profité du turn-over effectué par le technicien néerlandais pour ce match retour contre le Malawi. Le portier du KV Ostende n’a pas passé un après-midi très tranquille. L’attaque virevoltante des Flammes l’aura suffisamment mis au travail. Le champion d’Afrique n’a heureusement montré aucun signe de fébrilité. Ses interventions autoritaires ont permis de corriger les nombreux déchets dont a été coupable la charnière centrale de sa défense, constituée de Yaya Banana et de Dawa Tchakounte. L’ancien pensionnaire du centre de formation du FC Barcelone a toutefois souvent fait paniquer le public en prenant des risques pas tout à fait bien maîtrisés.

Yaya Banana: 3/10

En l’absence de Michael Ngadeu Ngadjui, le longiligne défenseur n’a pas su jouer le rôle de patron de l’axe de la défense des Lions. Au contraire, c’est son jeune compère Dawa Tchakounte qui pour sa première titularisation a essayer avec un succès relatif de revêtir ce manteau. Plusieurs fois battus dans les duels et les un contre un, Yaya a une nouvelle fois raté l’occasion de cimenter sa place.

Dawa Tchakounte: 4/10

Pour sa première titularisation, il a fait montre d’un courage impressionnant au point de ravir la vedette à Yaya Banana, habitué de l’axe central de la défense aux côtés de Michael Ngadeu Ngadjui. Il a signé quelques interventions autoritaires même s’il s’est montré quelques fois facilement éliminable. Yaya doit déjà bien s’inquiéter.

Oyongo Bitolo: 3/10

Jamais, le courage et l’abnégation ne sauraient effacer les carences sur le plan technique. Ambroise Oyongo Bitolo semble parfois surestimer ses qualités techniques. Il a eu la maladresse de prendre ses adversaires de haut en début de partie en multipliant des gestes fantaisistes et en délaissant ses tâches défensives. Il ne réussira jamais à corriger cette mauvaise entame. Le boulevard qu’il a ouvert sur son couloir gauche a failli à plusieurs reprise être fatal pour son équipe. Malgré sa bonne volonté, il n’a jamais véritablement réussi à élever le niveau dans le second acte.

Fai Collins: 3.5/10

Contrairement à l’image qu’il a toujours laissée par le passé, Fai Collins ne s’est vraiment pas montré rassurant face au Malawi. Le latéral droit du Standard de Liège s’est illustré à travers quelques fautes stupides (54e). Les centres venus de l’ancien unioniste ont été aussi rares qu’un ruisseau dans un désert.

Petrus Boumal: 3/10

Rien à retenir véritablement de ses 62 minutes passées sur l’aire de jeu. Petrus Boumal a été à l’image d’un milieu de terrain camerounais presqu’inexistant pendant la première manche. Avec des interventions peu rigoureuses et des relances approximatives, il n’a pas su prendre la place de maillon fort auprès d’un Georges Constant Mandjeck dont le public n’attend plus grand-chose.

Georges Mandjeck: 2.5/10

On s’attendait à voir le brassard le transfigurer. Que nenni! Georges Constant Mandjeck est resté égal à lui même. Aujourd’hui encore, le joueur du Maccabi Haifa a une nouvelle fois multiplié des déchets dans son jeu. Très absent dans l’organisation du jeu, on ne retient de lui que des tacles approximatifs mais surtout cette mauvaise passe en retrait intercepté par un attaquant malawite qui a failli obtenir un penalty dans la foulée (78e). Si Clarence Seedorf continue de lui faire confiance, il faudra aller chercher la raison ailleurs que sur ses qualités techniques.

Fabrice Olinga: 3/10

Visiblement, Fabrice Olinga se croit toujours dans un centre de formation. Des accélérations et dribles inutiles, des centres mal exécutés et des coups francs vendangés, il n’aura jamais aussi bien étalé son inefficacité et surtout son manque de maturité dans le jeu. Seul l’encadrement technique des Lions sait pourquoi il continue de faire confiance à l’attaquant du Royal Mouscron (Belgique) qui ne s’illustre pas mieux en club.

Paul Georges Ntep: 3.5/10

Titularisé pour la première fois, le franco-camerounais a montré beaucoup de volonté. Mais avant de céder sa place à Karl Toko Ekambi à la 67ème minute, l’ancien renais n’a pas réussi à faire oublier Eric-Maxim Choupo Moting qu’il remplaçait sur le couloir gauche de l’attaque. Il s’est illustré à travers quelques accélérations malheureusement mal conclues. Il lui en faut bien plus pour convaincre le public camerounais, bien souvent exigeant.

Joël Tagueu: 3/10

Il savourait lui aussi sa première titularisation chez les Lions. Il doit certainement bien s’en vouloir d’avoir manqué d’ouvrir le score en faveur des Lions Indomptables à la 42ème minute. Idéalement placé pour reprendre un ballon mal boxé par le portier des Flammes, il manque le cadre désespérément vide. Avant d’être remplacé par Kunde Malong à la 78ème minute, il semblait toujours en quête de repères.

Jacques Zoua Daogari: 2/10

C’est l’exemple même de l’attaquant inefficace. Par deux fois, il a manqué l’occasion de faire basculer le score en faveur des Lions Indomptables. D’abord à la 29ème minute où idéalement servi au point de penalty après une remontée de Dawa Tchakounte, il est si lent et si peu inspiré que la défense malawite réussit à venir lui chiper le ballon. Il peut également tuer le match à la 91ème minute où il vendange une autre balle, presque seul devant les buts.

Franck Zambo Anguissa: 6.5/10

Entré à la place de Petrus Boumal à la 62ème minute, André-Frank Zambo Anguissa a essayé d’apporter une meilleure organisation au milieu de terrain. Grâce à son impact, le Cameroun a pu se créer pas mal d’occasions de buts vers la fin de la partie. Il a enfin donné vie à un compartiment de jeu qui sommeillait jusque-là sous le leadership de Mandjeck.

Karl Toko Ekambi: 6/10

Remplaçant de Paul Georges Ntep à la 67ème minute, Karl Toko Ekambi a réussi à se créer quelques occasions, contrairement à celui qu’il a suppléé. Tout comme Anguissa, il apporté une fraîcheur physique qui s’est avérée bénéfique pour l’attaque camerounaise. Seedorf aurait dû peut-être le lancer plus tôt dans la partie.

Kunde Malong

Il n’a passé qu’une quinzaine de minutes sur l’aire de jeu, non sans avoir l’occasion de s’illustrer. Il n’a pas été noté.

Please follow and like us:

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

Rang PaysPts
1Maroc11pts
2Cameroun11pts
3Malawi5pts
4Comore5pts