LDC – André Onana:  » Nous avons l’ambition de tout faire pour nous qualifier »

Après le nul de l’aller (1-1), André Onana, le gardien camerounais de l’Ajax Amsterdam, se montre raisonnablement optimiste pour le retour à la Juventus, mardi. Il nous explique pourquoi.

Avec le résultat du match aller (1-1), l’Ajax Amsterdam conserve ses chances de qualification pour les demi-finales, mardi à Turin. Même si la Juventus Turin est en ballotage favorable…

André Onana : Après le match aller, j’ai discuté avec un joueur de la Juve. Et je lui ai dit en rigolant que s’il pensait que ce serait facile, il se trompait. Bien sûr, les Italiens ont marqué un but à l’extérieur, ils savent gérer ce genre de résultats. Mais nous, on se déplacera avec l’ambition de tout faire pour nous qualifier. C’est ce que nous avions fait à Madrid, face au Real (4-1, le 5 mars). Nous n’avions d’ailleurs pas le choix après la défaite lors du match aller (1-2).

L’Ajax Amsterdam devra marquer un but. Il faudra donc attaquer.

A.O. : De toute manière, on ne peut pas imaginer l’Ajax mettre le bus devant son but et passer son temps à défendre. C’est impossible. Ce n’est pas dans la philosophie du club. Attention, on sait défendre, et plutôt bien. On l’a déjà montré. Mais ce qu’on aime avant tout, c’est jouer. Prendre du plaisir. Pour nous, la meilleure façon de défendre, c’est d’attaquer. Pas n’importe comment, bien sûr. Quand on perd le ballon, l’objectif est de vite le récupérer et de se projeter vers l’avant.

L’Ajax est une vraie équipe de possession.

A.O. : Oui. Quand nous n’avons pas le ballon, nous sommes en difficulté. Nous n’avons pas une équipe faite pour subir, pour reculer, pour attendre et jouer en contre. La philosophie de jeu de l’Ajax, c’est d’avoir le ballon, de pratiquer un football offensif. Le jeu est quelque chose d’essentiel. Parce que les supporters attendent cela. Ils veulent prendre du plaisir quand ils nous regardent jouer.

 

 

Le jeu avant l’enjeu ?

A.O. : On pourrait dire cela. Mais attention : on veut bien jouer, mais aussi gagner. Nous sommes des compétiteurs. Evidemment, on ne peut pas gagner tous les matches. Quand on gagne, on veut aussi prendre du plaisir. Et même en cas de défaite, si nous avons été fidèles à nos principes, cela atténue les choses. A l’Ajax, le ballon est presque toujours présent dans nos séances d’entraînement. Bien sûr, on travaille aussi sans ballon, mais dans presque tous nos exercices, il est là.

Par rapport au FC Barcelone, à la Juventus Turin ou à Manchester City, l’Ajax n’a pas les mêmes moyens. Et a donc moins de pression.

A.O. : Evidemment, nous sommes moins attendus que les grosses équipes, qui ont des budgets plus importants. Nous venons des tours qualificatifs, l’Ajax n’est au départ pas considéré comme un favori. Nous avons moins de pression, c’est vrai, et cela nous permet de jouer de manière encore plus libérée. Mais quand on atteint les quarts de finale de la Ligue des Champions, on a de l’ambition. Comme nous en avons en championnat des Pays-Bas. L’Ajax a une philosophie de jeu qui est connue. Mais c’est un club qui doit aussi remporter des titres.

Existe-t-il une forme d’insouciance dans cette équipe très jeune ?

A.O. : On peut le dire. L’équipe a une moyenne d’âge assez basse. La plupart des joueurs ont été formés à l’Ajax. Nous sommes guidés par la notion de jeu, de plaisir. Mais il y a de la rigueur dans ce que nous faisons. Nous avons des joueurs expérimentés comme Schöne, Veltman, Tadic. D’excellents techniciens tels Ziyech, Neres… Un joueur comme Frenkie de Jong est capable de temporiser. Il y a un mix très intéressant, qui fait notre force. Et puis, il ne faut pas oublier une chose importante…

 


Laquelle ?

A.O. : Il y a deux ans, l’Ajax avait atteint la finale de la Ligue Europa face à Manchester United (0-2, le 24 mai 2017 à Solna). Avec des joueurs qui étaient là contre la Juventus : de Light, de Jong, Veltman, Ziyech, Dolberg, Van de Beek, Schöne, moi-même… On a l’expérience des grands rendez-vous. Et nous avons deux ans de plus. On peut supporter la pression des grands rendez-vous européens.

Le rôle du gardien de but est-il particulier à l’Ajax ?

A.O. : Bien sûr. Regardez comment l’Ajax joue : c’est une équipe qui attaque beaucoup, qui prend des risques. J’ai des défenseurs qui sont aussi des milieux de terrain, des latéraux qui sont très offensifs. Evidemment, cela demande une concentration de tous les instants. Il faut savoir anticiper, jouer haut, être adroit de ses pieds. Pour un jeune gardien, c’est extrêmement formateur. J’ai l’impression de progresser plus vite. L’Ajax a pour habitude de responsabiliser les jeunes joueurs, et c’est une chance pour moi.

Source:7msport.com

Please follow and like us:

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

Rang PaysPts
1Maroc11pts
2Cameroun11pts
3Malawi5pts
4Comore5pts