CAN 2019 : Clarence Seedorf, fidèle à ses « péchés »


A la surprise générale, Clarence Seedorf a fait publier vendredi, une liste de 34 joueurs convoqués pour le prochain stage de préparation à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Egypte 2019.

Comme il nous y a habitués depuis sa prise de fonction à la tête de la sélection camerounaise, la liste rendue publique jeudi par Clarence Seedorf contient plusieurs curiosités. La première surprise concerne le nombre de joueurs convoqués. 34 joueurs alors que la compétition est prévue dans un peu plus d’un mois. C’est à se demander si le patron de l’encadrement technique des rois de la forêt tâtonne encore sur le noyau qui devrait constituer sa sélection pendant ce rendez-vous crucial où le Cameroun, champion d’Afrique  ira  défendre son titre. « A  l’heure actuelle, en temps normal, il devait déjà avoir une idée claire des joueurs sur lesquels il devrait s’appuyer. Une liste de 26 aurait été encore compréhensible. Mais en tout cas, c’est à chacun sa méthode », a confié à Lionindomptable, un entraineur camerounais qui souhaite garder l’anonymat. Cet effectif inutilement pléthorique cache mal une malicieuse volonté de remettre quelques joueurs d’un certain clan en vedette. A l’heure où la Fédération camerounaise de football crie ses problèmes de trésorerie sur tous les toits, ses dirigeants devraient être les premiers à s’indigner contre ce choix qui les oblige à faire des dépenses superfétatoires.

Quid de la méritocratie ?

Même s’il aurait fallu étendre la liste à 50 joueurs, plusieurs joueurs auraient toujours du mal à justifier de leur convocation. Au niveau des gardiens de but, on reviendra toujours sur le cas Idriss Carlos Kameni qui termine une nouvelle saison blanche. L’argument de son vécu et de son expérience généralement avancé peinera toujours à convaincre. Le rôle d’entraineur des gardiens « bis » qu’il donne l’impression de jouer dans cette équipe apparait comme une insulte à l’égard d’Alioum Boukar, l’entraineur officiel des gardiens pourtant suffisamment rodé dans son rôle. Si les performances en club étaient les premiers critères de sélection, Simon Omossola, le gardien de Coton Sport de Garoua qui joue un match sur deux dans son équipe, n’aurait logiquement pas sa place.  S’il fallait à tout prix convoquer un gardien local, Ashu Kerrido du Dragon de Yaoundé aurait sûrement plus fait l’unanimité. Parlant toujours des joueurs locaux, la présence de Pierre Ramsès Akono d’Eding Sport de la Lekie a tout pour devenir une autre source de polémique. Tout au long de la première phase du championnat arrivée à son terme il y a deux semaines, il est loin d’avoir crevé l’écran, contrairement à un Ekollo Malolo du dragon de Yaoundé, meilleur buteur du championnat ou un Samuel Nlend de l’Union sportive de Douala.

Sur le front de l’attaque, la convocation des meubles tels que Jacques Zoua, incapable de s’imposer dans le championnat roumain avec Astra Giurgui où il n’est pas un titulaire indiscutable ou Fabrice Olinga qui fait à peine les listes au Royal Excel Mouscron en Belgique  ne repose sur aucune base objective. On dirait la même chose de Salli Edgard, Paul Georges Ntep…En effet, les listes de Clarence se  suivent et se ressemblent, comme si les multiples critiques qu’elles suscitent immanquablement n’étaient pour le néerlandais et ceux qui le « téléguident » qu’un coup d’épée dans l’eau.

P. Lumumba

Please follow and like us:

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

Rang PaysPts
1Maroc11pts
2Cameroun11pts
3Malawi5pts
4Comore5pts