La Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) s’est enfin prononcée sur l’affaire Aloys Fouda.

Dans une correspondance adressée le 4 mars 2019 à Christian Mbongo le patron de Chrim Management, représentant de Luc Balla Fouda, le parent du jeune joueur enrôlé depuis août 2018 par le Stade Malherbe de Caen , l’instance faîtière du football camerounais s’est montrée on ne peut plus claire: La licence obtenue frauduleusement par Nono Jean Flaubert pour la saison 2016-2017 n’a aucune validité. Tout comme le passeport sportif qu’il a fait fabriquer au joueur le 25 octobre 2018 en attribuant trois licences fédérales à l’EFBC au lieu de deux. Il s’agit d’un faux grossier et seul le passeport délivré le 17 mai 2018 par la fédération est valable. Avec cette sortie, il faudra désormais beaucoup de courage au manager général de l’Ecole de football des Brasseries du Cameroun et ses lieutenants pour continuer à désinformer l’opinion au sujet de cette affaire.


Nous y reviendrons…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.