Les deux principaux responsables de la Directions Technique Nationale font partie des 16 employés de l’instance faitière du football camerounais limogés par Seidou Mbombo Njoya, élu président de la fédération, le 12 décembre 2019.

Directeur technique national et Directeur technique adjoint numéro 1, Jean Manga Onguene et Jean-Paul Akono ne font plus partie des effectifs de la Fédération Camerounaise de football (FECAFOOT). Selon des sources crédibles, les deux techniciens de la DTN font partie des 16 employés mis à la porte par Seidou Mbombo Njoya, en application des résolutions de la réunion du Comité exécutif du 14 janvier 2019. Robert Atah, DTN adjoint numéro 2 est aussi remercié. Seul Etienne Sockeng, entraineur adjoint numéro 3 résiste à ce tsunamis au niveau de la DTN.

La DTN est loin d’être le seul secteur touché par ces licenciements. Au Département de la Communication, trois employés parmi lesquels les journalistes Sandeau Lomtiti et Emile Zola plient bagage. L’on note également deux départs au Départements Marketing et plusieurs autres au service de la Logistique. Alors qu’officiellement, on justifie ces départs par des tensions de trésorerie que connait l’instance depuis quelques années, certains employés remerciés croient savoir qu’il s’agit beaucoup plus d’un règlement de comptes aux personnes recrutées par l’exécutif de Tombi A Roko Sidiki. «C’est faux, car de nouvelles personnes seront recrutées. Et puis, les salaires des membres du Comité Exécutif sont passés de 500 000 à 600 000 FCFA», réagit un agent licencié chez un confrère de Cameroon-info.net.

Ces licenciements rentrent dans le cadre d’un programme de restructuration de la Fecafoot initié par l’ex Comité de Normalisation dirigé par Maitre Dieudonné Happi.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.