Le 5 février 2017, les Lions Indomptables soulevaient le cinquième sacre continental du Cameroun en battant l’Egypte (2-1) en finale de la Coupe d’Afrique des Nations au Gabon. Un exploit inattendu pour une équipe dont personne ne vend chère la peau. Deux ans presque jour pour jour après  ce succès mémorable, la rédaction de Lion Indomptable, a bien voulu vous rafraîchir la  mémoire sur les 23 héros de ce sacre. Quel a été l’apport de chaque acteur ? Que sont-ils devenus deux ans après ce retentissant succès ? Ce dossier spécial est destiné à apporter de meilleures réponses à ces pertinentes questions. Ce troisième tome est consacré aux milieux de terrain.

Sébastien Siani

Il faisait partie des cadres de l’équipe pendant l’expédition gabonaise. Titulaire indiscutable au milieu de terrain,  Siani a participé à toutes les rencontres, inscrivant un but à la deuxième journée face à la Guinée Bissau (2-1). Après le sacre sur le sol gabonais, il gardait sa place jusqu’à l’arrivée de Clarence Seedorf qui a décidé d’écarter de ses plans, les joueurs évoluant dans des championnats exotiques. Rappelons qu’après un passage de six mois au Royal Antwerp en première division belge, Siani a pris a route des Emirats Arabes Unis où il a signé au Club d’Al Jazira, en juillet. Le joueur de 32 ans qui jouait à KV Ostende (Belgique) en 2017 n’a plus qu’une infime chance de se voir de nouveau appelé en sélection.

 

Frank Boya

Georges Bokwe et Frank Boya (Apejes de Mfou) constituaient les deux joueurs du championnat camerounais du groupe de Hugo Broos à la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017. Retenu après une excellente saison de Ligue 1 et une participation convaincante au CHAN 2016, il s’agissait pour Boya d’une occasion en or pour apprendre et gagner en expérience auprès de ses illustres ainés. C’est pendant qu’il est à la CAN au Gabon qu’il signe son premier contrat professionnel avec le club allemand de Munich 1860 en Bundesliga 2. Depuis, les portes de la sélection se sont refermées pour le natif de Yaoundé depuis la Coupe des Confédérations 2017 où il était placé dans la liste d’attente. Mais depuis le début de cette saison, ses performances avec le Royal Excel Mouscron forcent l’admiration. Clarence Seedorf et son staff doivent forcément y être attentifs. Le joueur de 22 ans n’a également pas été épargné des blessures qui lui ont fait pratiquement passer une saison blanche. Après une prise en charge durant tout le mois de juillet 2018 dans un centre spécialisé à Milan en Italie, il en ressort totalement guéri, avant d’arracher une place de titulaire dans son club depuis août 2018.

Arnaud Djoum

Il fait partie des trouvailles d’Hugo Broos qui le convoque en août 2016 pour le match des qualifications pour la CAN 2017 contre la Gambie et aussi la rencontre amicale face au Gabon. Le public camerounais le découvre et s’habitue peu à peu à lui. C’est dans le costume de remplaçant qu’il est convoqué pour la CAN gabonaise. Avec 0 minute de jeu dans les jambes lors du premier tour, Arnaud Djoum a été l’homme du second tour pour l’équipe camerounaise dans ce tournoi. Il fait une entrée surprise dans le onze entrant en quarts de finale face au Sénégal. Et ne lâchera plus sa place jusqu’en finale.

Après le trophée remporté au Gabon, le milieu de terrain a honoré les convocations dans la tanière sans discontinuer jusqu’à ce qu’il contracte une blessure en club  (une rupture du tendon d’Achille l’a éloigné des terrains de février à septembre 2018, ndlr) qui l’a éloigné des terrains. Le nouveau sélectionneur Clarence Seedorf l’a relancé en sélection le 4 août dernier, pour le compte du match des qualifications contre le Maroc et celui amical face au Brésil. Présent dans le championnat écossais depuis avec Heart of Midlothian, Arnaud Djoum, 30 ans, n’a pas des envies d’ailleurs.

 

Georges Constant Mandjeck

Georges Mandjeck

Il est l’un des plus anciens de cette sélection et le sélectionneur du Cameroun a besoin de son expérience dans un groupe relativement  jeune. Titulaire au FC Metz, Georges Constant Mandjeck est aligné d’entrée durant les deux premières rencontres des Lions à la CAN 2017. Il perd sa place au second tour au profit d’Arnaud Djoum et ne se contentera que des entrées en fin de match. L’ancien joueur du stade rennais a, malgré tout, continué de bénéficier de la confiance de l’entraineur Hugo Broos qui le convoque pour le prochain tournoi, la coupe des confédérations en Russie. Ayant perdu sa place de titulaire lors de la CAN, il entrera en jeu seulement face au Chili, lors du premier match de poule.

Le milieu de terrain du Maccabi Haïfa, 31 ans, est l’un des rares lions qui soit toujours présent dans la tanière quel que soit son rendement en club ou en sélection. La preuve : malgré son championnat exotique, Clarence Seedorf n’a jamais hésité de le convoquer pour les rendez-vous internationaux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.