Le 5 février 2017, les Lions Indomptables soulevaient le cinquième sacre continental du Cameroun en battant l’Egypte (2-1) en finale de la Coupe d’Afrique des Nations au Gabon. Un exploit inattendu pour une équipe dont personne ne vend chère la peau. Deux ans presque jour pour jour après  ce succès mémorable, la rédaction de Lion Indomptable, a bien voulu vous rafraîchir la  mémoire sur les 23 héros de ce sacre. Quel a été l’apport de chaque acteur ? Que sont-ils devenus deux ans après ce retentissant succès ? Ce dossier spécial est destiné à apporter de meilleures réponses à ces pertinentes questions. Ce premier tome est consacré aux gardiens de but.

Fabrice Ondoa

Fort de son expérience acquise à la CAN 2015, Fabrice Ondoa était bien parti pour tuer la rivalité à ce poste de gardien de but, en l’absence d’André Onana. Le sélectionneur Hugo Broos lui a fait confiance pour garder les buts de son équipe. L’ancien pensionnaire de la Fondation Samuel Eto’o a assuré et offert la qualification pour les quarts de finale aux Lions Indomptables en faisant des arrêts monstrueux dans les dernières minutes du dernier match de poule face au pays hôte le Gabon. C’est encore lui qui sort le grand jeu au match suivant face au favori Sénégal, lors de la séance des tirs au but. Il enraye le tir de la star de Liverpool Sadio Mane. Ses performances lui ont valu une place de titulaire dans le onze-type de cette CAN 2017.

Avec l’écho que ses prestations à la CAN, Fabrice Ondoa qui jouait les seconds rôles dans l’équipe réserve du FC Séville a vu sa cote monter à la bourse des valeurs. Plusieurs clubs français sont à ses trousses, notamment le FC Nantes  qui a proposé  1,3 M€, alors que le club espagnole exige 3 M€. Les offres d’Amiens, Toulouse et Metz sont jugées insuffisantes pour le laisser filer. L’international camerounais, 23 ans, quittera finalement le club andalou pour la Belgique où son ancien sélectionneur Hugo Broos a été nommé directeur sportif KV Oostende, un club de la Jupiter Pro league. Sous les ailes de son mentor, il confirmera et arrachera le statut de titulaire.

 

Jules Goda

 

Jules Ngoda

Gardien remplaçant à l’AC Ajaccio à l’époque, Jules Stéphane Ngoda était le gardien numéro 2 derrière l’inamovible Fabrice Ondoa. Loin d’être exceptionnellement bon, Jules Goda ne pouvait rêver meilleure position. Puisqu’il bénéficiait aussi des défections d’André Onana et de Guy-Roland Ndy Assembe pour s’offrir une place parmi les 23. Depuis lors, il n’a plus été convoqué que pour la double confrontation face au Nigéria les 1er et 4 septembre 2017 comptant pour les éliminatoires du Mondial 2018. Jamais titulaire en club, il continue de galérer sur le banc de touche du FC Tours (L2 France) où il n’a disputé aucun match depuis le début de la saison. A 29, on pourrait lui conseiller d’oublier la sélection, s’il ne l’a pas encore personnellement fait.

 

Georges Bokwe

Troisième gardien des Lions Indomptables lors de la CAN Gabon 2017, Georges Bokwe n’a tout naturellement pris part à aucune rencontre. Mais sa présence dans le groupe des Champions d’Afrique l’a aidé à quitter Coton Sport de Garoua, dès son retour de cette expédition gabonaise. Il évolue depuis lors au Mjondalen IF, une équipe norvégienne de première division. Représentant des gardiens locaux dans la sélection à cette CAN, Bokwe profitait des défections d’André Onana et de Guy-Roland Ndy Assembe pour être de l’expédition. Le dernier séjour de ce portier en sélection remonte à septembre 2017 où il participait à la double confrontation entre le Cameroun et le Nigéria comptant pour les 3ème et 4ème journées des Eliminatoires du Mondial 2018. Rappelons que Bokwe était également dans le groupe à la Coupe des Confédérations Russie 2017.  Agé de 29 ans, l’ancien gardien numéro 1 de Coton Sport a peu de chance de retourner chez les tricolores.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.