Après le boycott de la première journée de la Ligue 1 par les clubs le week-end dernier, le patron de l’instance, Seydou Mbombo Njoya donne un délai de 7 jours aux acteurs de la LFPC pour procéder au démarrage effectif du championnat.

Le démarrage du championnat national de Ligue 1 programmé le samedi 26 janvier 2019 n’a pu avoir lieu. La faute aux présidents de clubs qui, n’ayant pas pu obtenir la tenue de l’assemblée générale avant le démarrage des activités ont appelé au boycott des matches. Les rares équipes ayant manifesté la volonté de jouer à l’occasion de cette première journée ont été séchées par leurs adversaires.

Cette situation préoccupe la Fédération camerounaise de football qui, à travers son président Seydou Mbombo Njoya vient d’ordonner le démarrage effectif de la Ligue 1 dans un délai de 7 jours.  « Le fait que cette compétition n’ait pas démarré à la date consensuellement arrêtée préoccupe profondément la Fédération camerounaise de football, qui invite tous les acteurs de la LFPC à faire preuve de responsabilité et à mettre en avant l’intérêt supérieur du football camerounais par le démarrage effectif des compétitions organisées par la LFPC dans les 7 jours suivant la publication du présent communiqué », écrit Seydou Mbombo Njoya.

« Dans le cas contraire, la Fédération Camerounaise de Football, en tant qu’instance faitière nationale de football, n’aura d’autre choix que d’exercer ses prérogatives légales et réglementaires pour sauvegarder l’intérêt et l’image de marque du football camerounais », menace le boss de la FECAFOOT.

Cette sortie du patron de l’instance faitière du football camerounais, signifie implicitement que la FECAFOOT ne valide pas la cérémonie d’ouverture du championnat organisée samedi 26 janvier 2019  président de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) dans un stade militaire de Yaoundé presque vide. Elle se désolidarise également des menaces du Général Semengue qui considère que les équipes qui ne se sont pas présentées dans les stades pour le compte de la 1ère journée programmée pour les 26 et 27 janvier 2019 ont été vaincues sur tapis vert. Il s’agit d’un désaveu de plus pour le président de la LFPC.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.