Victime d’une rupture totale du ligament croisé du genou gauche depuis le mois de septembre 2018, Vincent Aboubakar poursuit tranquillement sa convalescence, après une opération effectuée avec succès. Avant de retourner sur les terrains, plusieurs mois de rééducation s’imposent. L’attaquant camerounais a donné de ses nouvelles à nos confrères de   Jornal de Notícias.

« Je reste serein intérieurement et j’accepte »

« Dans les moments difficiles, on a besoin de soutien. Et mes coéquipiers sont venus me rendre visite à l’hôpital », raconte l’auteur du but victorieux en finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 avec le Cameroun. Le président du club et le coach Sergio Conceiçao sont allés aussi au chevet de l’attaquant. « Cette énergie collective m’aide à récupérer. C’est compliqué. Je suis blessé et je vois mes coéquipiers jouer. Mais parfois il faut être au-dessus du mal. Je reste serein intérieurement et j’accepte », avance l’un des piliers du titre de Porto en championnat la saison dernière, un trophée qui fuyait les Dragons depuis 2013.

L’avant-centre de 26 ans a eu un message pour son équipe : « Je souhaite qu’ils continuent à respecter leurs adversaires en restant humbles et qu’ils soient très collectifs. »

Pepe et Casillas, un plus pour Porto

Il n’a pas non plus oublié de commenter l’arrivée de Pepe et de Casillas. « C’est un plus pour nous. Cela va nous donner une autre dimension. Il faut être respectueux avec Pepe. Il a fait une grande carrière. C’est la même chose pour Iker Casillas (726 matches avec le Real Madrid, 5 Liga et 3 Ligues des Champions, ndlr). »

Vincent Aboubakar aimerait que son équipe remporte une nouvelle fois le championnat du Portugal. « La saison dernière, j’ai vu l’émotion que cela nous procurait. Quand j‘arrêterais le football, je pourrais me dire que j’ai vécu des moments intenses », avoue celui qui a soulevé le trophée de la CAN en 2017 au Gabon. Mais pour le moment, il est incapable de dire s’il sera présent pour l’édition 2019.

« Il faut que je récupère bien, c’est le plus important. Ce sera difficile de remporter une nouvelle CAN, mais il peut y avoir des surprises, note Vincent Aboubakar. Je sais que tout le monde va doubler d’effort pour sortir le champion d’Afrique. Il faudra nous aussi doubler d’effort et arriver avec un gros mental. Il faudra surtout oublier que nous sommes champions d’Afrique en titre ».

 

Avec RFI

One Comments

  • Sop tameghi 05 / 02 / 2019 Reply

    Courage frere

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.