Après le retrait de l’organisation de la CAN 2019, le Cameroun pourrait connaître une autre mauvaise nouvelle dans les semaines à venir. En effet, les Comores, un de ses adversaires de poules dans les éliminatoires à la cette compétition semblent déterminées à lui barrer la voix de la qualification.

Les dirigeants de football de ce pays viennent de saisir le Tribunal Arbitral du Sport pour obliger la CAF à respecter l’article 92 des règlements de la compétition qui prévoit la disqualification d’un pays qui se voit retirer l’organisation d’une Coupe d’Afrique des Nations. Selon Ben Amir Saadi, le manager de la sélection comorienne qui s’exprimait le jeudi 3 janvier 2019, la FCF a officiellement saisi le Tribunal “pour faire valoir sa qualification “.

Classées 3ème dans la poule qu’elle partage avec le Cameroun, les Comores récupereraient la 2ème place en cas de disqualification du Cameroun. Une place directement qualificative à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations.
En retirant l’organisation de la CAN au Cameroun, la Confédération africaine de football a tenu à l’épargner des sanctions. Elle lui a au contraire proposé d’organiser l’édition de 2021 initialement réservée à la Côte d’Ivoire. Non contentes de cette décision unilatérale, les autorités footballistiques ivoiriennes ont également saisi le TAS.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.