Une réunion de crise est prévue ce jeudi 3 janvier 2019 entre le nouveau président de la Fédération camerounaise de football Seydou Mbombo Njoya, le président de la Ligue de football professionnel, le Général Pierre Semengue et les présidents des clubs professionnels du Cameroun.

La réunion convoquée par Seydou Mbombo Njoya pour tenter d’aplannir les différends entre le président de la LFPC et les présidents de clubs débute en principe à 11 heures. Les tensions persistantes entre Pierre Semengue et les dirigeants de clubs professionnels rendent incertain le démarrage du championnat. Une première réunion de concertation initiée par le Ministre des Sports et de l’Éducation Physique entre les parties en conflit avait accouché d’une souris.

Pour préparer cette réunion, plusieurs dirigeants de clubs professionnels du Cameroun se seraient retrouvés hier mercredi 02 janvier 2019 à Yaoundé. Seydou Mbombo Njoya aurait également rencontré quelques responsables du Syndicat des clubs d’élite du Cameroun en prélude à cette réunion. Le Général Semengue n’aurait pas envoyé aux dirigeants de clubs professionnels des invitations individuelles tel que demandé par le président de la FECAFOOT dans la lettre convoquant cette réunion.

Les différentes parties auront intérêt à trouver un terrain d’entente afin que le championnat soit relancé au plus vite. Le calendrier de la CAF prévoyant la fin des championnats nationaux au plus tard à la fin du mois de mai.

Débutée il y a trois mois, la crise qui secoue la LFPC tire ses origines des décisions prises unilatéralement par le président de la LFPC (mise à la retraite de la Secrétaire générale de la Ligue, Pauline Manguele et passage de 18 à 20 clubs en Elite One et de 15 à 18 clubs en Elite Two.) Deux réunions du Conseil d’administration de la LFPC n’ont pas pu permettre de trouver une solution à ce vif désaccord entre les parties. Les clubs professionnels exigent la tenue de l’assemblée générale de la Ligue avant le démarrage des championnats MTN Elite One et MTN Elite Two.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.