Seydou Mbombo Njoya juge inacceptable et antipatriotique la démarche d’Abdouraman Hamadou Baba et compagnie qui iront au Tribunal Arbitral du Sport (TAS) en contestation des décisions du Comité exécutif de la CAF de retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun et le passage de 16 à 24 équipes.

La Fédération camerounaise de football a décidé de ne pas garder le silence suite à la décision de l’Association des Clubs amateurs de football du Cameroun (ACFAC) de confirmer l’appel déposé au Tribunal Arbitral du Sport (TAS) en contestation des décisions du Comité exécutif de la CAF de retirer au Cameroun l’organisation de la CAN 2019 et le passage de 16 à 24 équipes.
Dans un communiqué de presse signé le vendredi 28 décembre 2018 et rendu public seulement le mardi 1er janvier 2019, Seydou Mbombo Njoya, le tout nouveau président de la Fédération camerounaise de football se désolidarise de cette démarche qu’il juge « inacceptable et antipatriotique ». Le patron du football camerounais veut voir tous les acteurs du football camerounais s’aligner derrière la position du Gouvernement qui, au lendemain du retrait de la CAN 2019 AU Cameroun, avait appelé au calme et à la pondération et demandé que cessent toutes les attaques et démarches susceptibles de nuire à ses relations avec la CAF.

« La FECAFOOT, organisme républicain et agissant dans le strict respect des institutions nationales et internationales auxquelles elle est affiliée, a salué cette position empreinte de sagesse et fidèle à la tradition diplomatique de paix et d’amitié avec tous ses partenaires bilatéraux et multilatéraux du Cameroun prônée par le Président de la République », a écrit Seydou Mbombo Njoya. Cette position du Gouvernement, selon Président de la Fédération camerounaise de football a été prise « dans l’intérêt du football camerounais en particulier et du football africain en général ». « La Fecafoot tient à condamner et à décourager toute action contrevenante à la volonté des acteurs de bonne foi à travailler, avec la CAF et les autres partenaires extérieurs du Cameroun, au développement du football », conclue Seydou Mbombo Njoya.

En retirant l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun, Ahmad AHMAD le Président de la Confédération africaine de football (CAF) avait proposé au pays des Lions Indomptables d’abriter l’édition 2021 initialement confiée à la Côte d’Ivoire. Proposition acceptée par le Gouvernement même si le pays d’Alassane Ouattara a déjà saisi le TAS pour contester le retrait de sa CAN. Président de la République du Cameroun, Paul Biya a évoqué le sujet du retrait de la CAN lors de son adresse à la nation le lundi 31 décembre 2018. Le Chef de l’Etat qui a donné l’impression de n’être plus sûr de rien a dit prendre acte du « glissement de date » opéré par la CAF. Il a ensuite promis que tous les investissements liés à l’organisation de la CAN seront réalisés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.