Une menace plane sur le nouveau bureau de la Fédération camerounaise de football élu le 12 décembre 2018. Alex Gaspard Owona, président de la Renaissance de Ngoumou et par ailleurs membre du bureau exécutif de la Ligue de football professionnel vient de saisir le Comité de Normalisation via le cabinet d’avocat Noah Etoundi d’une requête aux fins “d’annulation des élections du Bureau Exécutif et du Comité Exécutif de la Fecafoot”.

Les motifs invoqués par le requérant sont nombreux: Refus de dotation des Statuts-types aux Ligues de football par le Comité de Normalisation tel que défini dans l’acte instituant le Comité de Normalisation à la Fecafoot; Non représentation des délégués de la Ligue professionnelle de football di Cameroun à l’assemblée générale élective du Bureau Exécutif et du Comité Exécutif de la Fecafoot; Non convocation de l’assemblée générale de la Ligue de football professionnel en vue de la désignation des Délégués de ladite Ligue à l’assemblée générale élective du Bureau Exécutif de la Fecafoot; Non identification des électeurs à l’Assemblée Générale élective du Bureau Exécutif de la Fecafoot.

” Les motifs ci-dessus évoqués constituent une violation flagrante des textes régissant les élections des membres au Bureau Exécutif et au Comité exécutif de la Fédération camerounaise de football”, indique la requête signée le vendredi 14 décembre 2018.

De quoi commencer à donner des insomnies à Seydou Mbombo Njoya, tout nouveau président élu et ses pairs du Comité exécutif de la Fédération camerounaise de football.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.