Après le retrait de la CAN 2019 au Cameroun, le Président de la Confédération africaine de football a décidé d’attribuer au pays des Lions indomptables l’édition 2021 initialement promise à la Côte d’Ivoire.

Le problème c’est que le patron de l’instance faîtière du football continental a pris cette décision unilatéralement sans aucune concertation préalable avec la Côte d’Ivoire. Le pays des Éléphants n’entend pas laisser passer cette injustice. A travers sa Fédération nationale de football, il a saisi le Tribunal Arbitral du Sport (TAS ) à Lausanne pour être rétabli dans ses droits. Dans un communiqué rendu public hier jeudi, 13 décembre 2018, la Fédération ivoirienne de football (FIF) affirme avoir “été surprise d’apprendre que le président de la CAF a décidé de sa seule autorité et sans aucune concertation préalable avec elle, de réattribuer l’organisation de l’édition de la CAN 2021” confiée jusque-là à leur pays.

Une décision qui intervient alors même que “toutes les énergies ont été et restent mobilisées afin de faire de cet événement une fête continentale en Côte d’Ivoire”.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.