C’est ce mercredi soir que l’identité du nouveau président de la Fédération camerounaise de football sera connue.

Les 66 délégués à l’assemblée générale élective de ce mercredi 12 décembre 2018 choisiront parmi les 7 candidats dont les dossiers ont été acceptés par la Commission électorale presidée par Maitre Dieudonné Happi, président du Comité de Normalisation. Il s’agit de Joseph Antoine Bell, Franck Happi, Seydou Mbombo Njoya, Emmanuel Maboang Kessack, Daniel Mongue Nyamsi, Hervé Tchinda et Bissong Emmanuel.

Depuis la semaine dernière, les principaux candidats, en plus des différentes communications multiplient des tractations en coulisse mais aussi des coups bas. Pour l’heure, difficile de désigner le véritable favori malgré les spéculations, les polemiques, des trafics d’influence et le parti pris du Comité de Normalisation dont tout montre voit la proximité avec Seydou Mbombo Njoya.

L’élection du nouveau président de la Fecafoot viendrait mettre un terme à 15 mois d’une normalisation chaotique. La gestion de Maître Dieudonné Happi sur qui reposait beaucoup d’espoir a tôt fait de décevoir les acteurs du foot. Entre les nominations farfelues et sur fonds de règlement de compte, la gestion chaotique de la sélection nationale fanion notamment et la volonté affichée de préserver les intérêts de Samuel Eto’o il a vite écrasé la confiance qu’on plaçait en lui.

Il aura aussi tenté d’écarter beaucoup de candidatures pour laisser un boulevard au candidat qu’aurait adoubé le clan Eto’o, à savoir: Seydou Mbombo Njoya. Mais la vigilance des autres candidats l’a vite stoppé dans cette manoeuvre dangereuse. Il est de plus en plus clair que très peu d’acteurs regretteront son départ après l’installation du nouveau président élu, le 16 décembre 2018.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.