Selon l’ancien portier des Lions Indomptables, Samuel Eto’o aurait tout fait pour le décourager d’être candidat à la Présidence de la Fécafoot.

Invité de l’émission « L’Arène » ce dimanche soir sur Canal 2 International, Joseph Antoine Bell, candidat à la Présidence de la Fédération Camerounaise de football (FECAFOOT) a fait des révélations troublantes sur l’attaquant camerounais Samuel Eto’o.

L’ancien gardien de l’Olympique de Marseille apprend que pour le décourager de se porter candidat à la tête de l’instance faitière du football camerounais et ainsi ouvrir un boulevard au candidat Seydou Mbombo Njoya qu’il soutient, l’ancien barcelonais lui a proposé une nomination au poste de Directeur Technique National (DTN). Eto’o lui aurait ensuite fait savoir que le Gouvernement ne voulait pas de sa candidature et qu’un entêtement de sa part à rester dans la course mettrait même sa vie en danger.

Joseph Antoine Bell qui ne s’est pas laissé perturber par ces « menaces » à peine voilées ne comprend pas qu’un footballeur encore en activité s’active à vouloir décider de l’avenir du football au Cameroun. « Un footballeur en activité n’a pas vocation à décider du fonctionnement d’une fédération. C’est la fédération qui dirige les joueurs », a-t-il indiqué.

Joseph Antoine Bell se positionne comme le candidat des footballeurs qui pour l’essentiel, lui auraient déjà apporté leur soutien. L’ancien gardien des Girondins de Bordeaux promet, s’il est élu, d’aller puiser des conseils auprès d’Iya Mohamed et Tombi A Roko Sidiki, les deux derniers présidents de l’instance. Il précise qu’il ne s’agirait en aucun cas de la recherche d’un quelconque adoubement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.