L’ancien défenseur des Lions Indomptables est un candidat sérieux pour occuper la place réservée aux corps de métier au Comité exécutif de la Fédération camerounaise de football.

Maitre Dieudonné Happi, Président du Comité de Normalisation de la Fédération Camerounaise de football (FECAFOOT) semble vraiment déterminé à installer ses hommes à la tête de l’instance faitière du football camerounais avant de se retirer. Après avoir manœuvré sans succès pour écarter la candidature de Franck Happi à la Présidence afin de déblayer le chemin à Seydou Mbombo Njoya, il s’est déporté sur une autre cible à savoir : Lucien Mettomo. Candidat pour représenter les corps de métier au Comité exécutif de la Fédération, l’ancien défenseur des Lions Indomptables a toutes les chances de l’emporter. Il constitue de ce fait une véritable menace pour Michel Kaham, celui que le clan Happi tient à faire élire par tous les moyens.

Pour écarter l’ancien défenseur de l’AS Saint Etienne de la course, le Comité de Normalisation a fait valoir un prétendu rapport du cabinet Bekolo and Partners qui lui attribuerait une somme de 9 044 000 Francs CFA indument perçue de la Fecafoot. Somme que le Team Manager des Lions U17 a contesté avec véhémence dans une lettre envoyée au Président du Comité de Normalisation. « Le rapport Bekolo and Partners sur lequel vous fondez votre demande constitue à mes yeux une allégation et dont la preuve ne saurait être rapportée dans l’optique de me faire perdre toutes mes chances de participer à cette élection », a écrit le membre du Syndicat national des footballeurs camerounais (SYNAFOC).

« Depuis ma nomination, le 07 février 2016 comme Team Manager des U17 messieurs, ajoute l’ancien lion, aucune décision de condamnation au remboursement d’une quelconque somme d’argent n’a été rendue à mon encontre par un organe juridictionnel de la Fecafoot, ni une correspondance adressée me sollicitant à une telle justification ».
Incapable d’apporter la moindre preuve de ses allégations et sous la pression des arguments déployés par Lucien Mettomo, Maitre Dieudonné Happi s’est finalement retrouvé dans l’obligation de valider sa candidature dans la décision No 110/PCN/2018 portant publication de la liste définitive des candidats aux postes de Président et membres du Comité exécutif de la FECAFOOT. Maintenant, dans un petit coin de sa tête, il doit désormais se dire que la messe est dite pour son protégé Kaham que beaucoup d’acteurs du football considèrent comme étant un homme du passé et du passif. Vivement que le président retourne à son cabinet le 16 décembre, avec son fils qu’il a installé à la fédération.

One Comments

  • Eugène 11 / 12 / 2018 Reply

    Je me demande !!!! Même au football les camerounais s’écartent entre eux !!!
    C’est vraiment comment vos histoires là !!!
    On vient de nous retirer la CAN !!!!
    N’avez-vous pas encore compris que le monde nous regarde et décortique nos faits et gestes !!!! Ouaissss !!! Bana ba loba

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.