La décision d’Ahmad Ahmad, président de la Confédération africaine de football (CAF) d’attribuer l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 au Cameroun après le retrait au pays des Lions Indomptables de la CAN 2019 n’a pas eu l’assentiment préalable des autorités ivoiriennes dont le pays s’apprête à accueillir cette compétition. Celles-ci n’ont pas caché leur surprise après les sorties du malgache, d’abord par une correspondance adressée au Président camerounais Paul Biya et ensuite à travers une interview accordée à la chaine de télévision Afrique Média.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi matin, la Fédération ivoirienne de football dément avoir été consultée par la CAF comme le prétendent plusieurs médias internationaux dont RFI, avant la prise de la décision de déchoir le pays de l’organisation de la CAN 2021.

La Fédération ivoirienne de football tient à démentir formellement cette allégation. Aucune autorité étatique ivoirienne, ni aucun dirigeant de la Fédération à quelque niveau que ce soit n’a été contacté ou approché par la Confédération africaine de football avant de prendre cette décision“, s’insurge J.B Sam Etiasse, Directeur exécutif de la FIF qui signe le communiqué.

Au surplus, ajoute-t-il, le Président Augustin Sidy Diallo se trouvait à Accra pour assister à la finale de la CAN Féminine et à aucun moment, il n’a été informé par un quelconque dirigeant de la Confédération africaine de football de quoi que ce soit s’y rapportant“. La Fédération ivoirienne de football qui “déplore cette façon de procéder” dit s’être empressée “d’adresser un courrier à la CAF à ce sujet, en préservation des acquis afférents à la CAN 2021“.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.