Le Directeur Général de la Fédération sud-africaine de football (SAFA) Russell Paul s’est montré réticent à l’idée de déposer une candidature à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, retirée au Cameroun pour cause de retards dans les travaux d’infrastructures. Il estime que l’organisation de la CAN est « très chère » et « non-rentable » pour son pays qui doit d’abord régler plusieurs problèmes d’ordre social.

Dans une déclaration accordée au quotidien timeslive, Paul a tenu à préciser qu’il était peu probable que la SAFA fasse une offre pour organiser le tournoi. « Pour le moment, aucune approche officielle n’a été adoptée. Et si jamais on compte déposer une candidature, nous devrons d’abord nous concerter avec le gouvernement pour voir s’il est capable de financer l’organisation de la CAN qui ne coûtera pas moins de 10 millions de dollars », a-t-il dit.

Pour Paul, l’organisation de la CAN 2019, qui passe pour la première fois de 16 à 24 équipes, reste« très chère » et « non-rentable » pour l’Afrique du Sud qui doit d’abord faire face à plusieurs problèmes d’ordre social. « Vous ne pouvez même pas demander au gouvernement un soutien financier quand vous êtes devant des questions sociales au sein de votre pays. Il est donc extrêmement difficile de s’attendre à ce que le gouvernement vient nous soutenir à chaque fois », a-t-il ajouté.

Rappelons que la Confédération africaine de football (CAF) a décidé, vendredi à Accra, de retirer l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019) au Cameroun. Les pays qui veulent abriter cette compétition ont un délai de 21 jours pour déposer leurs candidatures.

Rappelons aussi que la Confédération africaine de football a demandé à la Fédération de songer sérieusement à organiser la CAN 2019. “La SAFA va d’abord discuter avec le gouvernement avant de prendre sa décision”, a tweeté le compte officiel des Bafana Bafana, vite retweeté par la Fédération.
Ainsi, l’objectif de cette demande de courtoisie était de permettre à l’Afrique du Sud, qui a abrité la 29e édition de la CAN en 2013, de rester dans la cour des grands aux côtés des autres candidats capables d’organiser un événement sportif d’une telle envergure sur le continent africain.
Le Maroc lui demeure ainsi le seul grand favori pour abriter cette CAN à la place du Cameroun. Quant à l’Egypte qui a déjà jeté l’éponge, sa fédération a annoncé qu’elle ne postulera pas pour organiser la première CAN estivale à 24 nations sur son sol.

Source: A sport Afrique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.