“Pour être honnête, c’était très inhabituel mais j’ai vécu tout ça de façon naturelle.”

En quelques mots, Roger Milla a parfaitement résumé les exploits hors du commun qui ont rythmé les dernières années de sa carrière. Véritable légende du football camerounais, l’ancien attaquant a marqué l’histoire lors de deux éditions de la Coupes du Monde de la FIFA™ : il est devenu le plus vieux buteur de l’histoire du tournoi en 1990… avant de battre son propre record quatre ans plus tard, à 42 ans.

Aux États-Unis, l’inusable Milla évoluait aux côtés de footballeurs qui n’étaient même pas encore nés à l’époque de son premier but dans les qualifications pour l’épreuve suprême, contre le Zaïre, 21 ans auparavant. Certains de ses coéquipiers et de ses adversaires portaient encore des couches-culottes au moment de son premier titre de Footballeur africain de l’année, en 1976.

Malgré ces premiers exploi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.