can 2019

Mondial 2026: La menace qui pèse sur le Cameroun

Le Cameroun a tout intérêt à ce que le Maroc obtienne l’organisation du Mondial 2026. En cas de défaite face à la candidature nord américaine, le Royaume chérifien pourrait se rabattre sur la CAN 2019.

C’est le mercredi 13 juin 2018 que le nom du pays organisateur de la Coupe du Monde 2026 sera connu, à l’issue du vote organisé par la FIFA en Russie. Les fédérations nationales invitées à ce rendez-vous crucial auront le choix entre la candidature marocaine soutenue par la Confédération africaine de football  (CAF) et celle portée par trois pays américains à savoir: Les États-Unis, le Mexique et le Canada. 

Le trio nord américain à les faveurs des pronostics. Sur le plan des infrastructures devant servir à l’organisation de ce mondial à 48 pays, il jouit d’une belle longueur d’avance sur le Royaume chérifien. La Fédération camerounaise de football qui sera représentée à ce congrès de la FIFA par son président du Comité de Normalisation, Maitre Dieudonné Happi à d’ores et déjà exprimé sa position en faveur du Maroc. Un choix qui s’inscrit dans le sillage de l’appel à la solidarité continentale lancée par le malgache Ahmad Ahmad, président de la Confédération africaine de football. Le positionnement du Cameroun en faveur du royaume chérifien qu’on a pourtant longtemps soupçonné de vouloir lui chipper l’organisation de la CAN 2019 peut paraître surprenant, voire révoltant pour nombre de compatriotes. Mais à la vérité, y avait-il mieux à faire en termes de choix? En effet, le pays des Lions indomptables a tout intérêt à ce que le Maroc obtienne le Mondial 2026 au soir du 13 juin. Car en cas de défaite face à  la solide candidature adverse, il n’est pas exclu que le Royaume chérifien qui tient à tout prix à organiser une compétition d’envergure se rabatte sur la prochaine CAN. 

Avec ses infrastructure prêtes depuis belle lurette, il pourrait être très vite être appelé au secours en cas d’une moindre défaillance du pays de Paul Biya. Dans les chantiers de construction des infrastructures nécessaires à l’organisation de cette compétition, les travaux ont finalement l’air d’avancer. Mais on voit mal ces travaux  être livrés dans les délais, c’est à dire au mois de décembre 2018. Une incapacité du pays serait donc une aubaine pour le président de la CAF et le Maroc qui auront de quoi justifier un hold up préparé de longue date. Vigilance donc…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Most Popular

Lionindomptable.com est un site d'information et d'actualité dédié à l'équipe nationale de football du Cameroun. Il est à l'initiative d'authentiques fous fanatiques de football; suffisamment fous pour consacrer bénévolement 80% de leurs temps à leur équipe de cœur.

Copyright © 2014 Lionindomptable.com.

To Top