Pour le compte de son second match de préparation en 48h en Turquie , le club du milieu de terrain camerounais a accroché (1-1) le Dinamo Zagreb.

En face de Gaël Ondoua dimanche, il y avait du beau monde sur la feuille de match du Dinamo Zagreb. Soudani et Doumbia représentaient aussi l’Afrique dans ces onze entrants de l’équipe croate.

Gaël Ondoua, comme le 19 janvier dernier a dû attendre la deuxième « formation » de son club pour rentrer sur le stade. Dans l’entre-jeu, l’ex pensionnaire du Lokomotiv et Du CSKA Moscou, a participé à la réduction du score pour son équipe. Et au maintien de la parité jusqu’à la fin de la rencontre.

Hier dans un entretien, qu’il a accordé à sa « communauté de followers » sur les réseaux sociaux qui lui sont dédiés, le natif de Yaoundé faisait état de son adaptation exponentielle et tous azimuts dans son nouveau club.

Nous reprenons cette petite interview en trois questions qui nous fait découvrir également les premiers objectifs de Gaël Ondoua durant cette trêve du championnat en Ukraine…

Quelles sont tes premières sensations quand tu rejoue en équipe après ce petit moment hors des stades ?

« Merci bien pour ce moment précis que tu m’accordes, oui ça fait toujours plaisir de rejouer des matches à nouveau après avoir passé 6 mois sans compétition. »

Comment as-tu trouvé l’entente avec tes autres coéquipiers dans le jeu ?

« A ce qui est de l’entente avec mes coéquipiers, elle n’est pas encore au point parfait. Mais nous travaillons tous, chaque jour durement et ils m’aident à pouvoir trouver des automatismes avec eux. Ce qui est encourageant pour une adaptation rapide. »

Quel était ton objectif personnel dans ce match, et l’as-tu atteint?

« Mon objectif en ce match était de prendre à nouveau ce goût fabuleux du jeu que j’aime tant. Essayer d’apporter ma touche personnelle et mes qualités au service de l’équipe. Je pense l’avoir pas atteint totalement. Mais je crois que le travail est en progrès pour de bons résultats. »