coupe du monde 2018

Lions Indomptables: Une victoire et un peu de sérénité

Samedi 07 Octobre, les lions indomptables se sont imposés 2-0 face à l’Algérie dans le cadre de la cinquième journée des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018. Si cette rencontre était sans véritable enjeu pour les 2 équipes éliminées de la course à la coupe du monde, pour les poulains de Bross, elle était le moyen de se rassurer.

Hors course pour le mondial, secouée par de petites crises internes répétées, dues à un management chancelant, chute au classement Fifa, la sélection du Cameroun vivait avant cette rencontre retour contre les Fennecs une période des plus délétères depuis le sacre au Gabon en janvier dernier. L’enjeu du match du stade Ahmadou Ahidjo était donc de retrouver un peu de paix pour les prochains rassemblements que les champions d’Afrique mettront à profit pour préparer la CAN à la maison en 2019. La belle victoire 2-0 contre une bien pâle équipe algérienne a sonné comme le début de la repentance pour les coéquipiers de Clinton Njie. Le marseillais qui faisait son retour en sélection a confirmé son bon début de saison en club en signant l’ouverture du score à la 27ème minute. Sérieux et appliqués, les camerounais ont réussi un match correct maîtrisant de bout en bout leur sujet au cours d’une rencontre intense où ils n’ont pas ménagé leurs efforts malgré l’élimination actée.

Hugo Bross était attendu et il n’a pas déçu. Lui dont la presse camerounaise annonce avec insistance le probable départ depuis la gifle de Uyo au Nigéria (4-0), a aligné une équipe séduisante sur le papier et sur l’aire de jeu. Pour s’acheter un peu de calme, le technicien belge a sacrifié à l’autel du banc de touche son capitaine Benjamin Moukandjo dont les performances depuis le Gabon étaient devenues indignes d’un capitaine. Dans son habituelle animation en 4-3-3, c’est avec des hommes comme Fabrice Olinga Essono que Bross a décidé de tester une possible option d’animation qui permettra aux lions d’allier justesse défensive et vitesse dans le jeu de projection en situation de contre. En effet, associé à la paire Anguissa/Siani, en milieu de terrain, Olinga a montré de belles aptitudes à mener les actions de contres pour son équipe tout en coupant les montées de l’arrière latéral algérien, ce qui a libéré des espaces à Fai qui a pu effectuer dans ce match plus de retraits (8) que lors de ces deux dernières sorties lors de la double confrontation face au Nigéria.

Que dire de Clinton Njie dont les accélérations sur le flanc gauche de la défense algérienne ont étés des plus dangereuses. Le marseillais a été le maitre à jouer d’une attaque complétée par Aboubakar et Bassogog. Pour ce match, les lions ont montré de l’abnégation et beaucoup de volonté à l’instar du très actif Leuko serge, l’arrière latéral gauche des lions. Plus qu’une victoire c’est un état d’esprit retrouvé qu’il convient de retenir de cette rencontre du 7 octobre dernier contre l’Algérie.

Pangop la confirmation

L’autre coup de Bross dans ce match et le plus éclatant, aura été de faire rentrer en fin de match le seul joueur du championnat local appelé lors de ce regroupement. Entré en jeu à la 88ème minute,  Pangop dans une chevauchée de dribbles chaloupés inscrit le but du 2 à zéro sur une frappe qu’il tentait d’enrouler dans la surface mais déviée dans le but par un défenseur algérien, seulement une minute après son entrée en jeu. Ce premier but inscrit avec les A est sans doute la meilleure chose qui pouvait arriver au goléador de l’union de Douala, dont la présence dans cette équipe fanion des lions sonnait de plus en plus comme une évidence au regard de ses performances en ligue 1 et avec la sélection A’.
Hugo Bross s’est il donné un sursis légitime avec cette victoire ? Pas sûr ! Ce qui est sûr c’est qu’il faudra revoir le mode de management du vestiaire après les affaires Toko et Choupo afin de maintenir une vraie cohésion dans cette formation des lions indomptables. L’autre certitude, c’est l’intérêt réel à porter désormais aux cracks du championnat local qui ont faim et ne demandent qu’une chance afin de montrer l’étendue de leur talent. 2019 c’est déjà demain il faut surfer sur cette vague et les garçons semblent l’avoir intégré. Prochaine sortie des lions le 7 novembre prochain à Lusaka en Zambie pour la dernière journée de ces éliminatoires. Un match sans grand enjeu sportif puisque camerounais et zambiens ne disputeront pas le mondial. Mais il faudra se faire respecter face à des chipolopolo sans complexe.

Par Isaac Bayebane

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top