Lions en club

Espagne : Yves Clément Arroga directeur technique de Hermanas

arroga yves clement analyse cameroun afrique du sud

L’expertise camerounaise au cœur du football espagnol à un ambassadeur de poids, en la personne d’Yves Clément Arroga. A 46ans, l’entraineur camerounais de haut niveau, formé en Espagne, a repris les rênes du club Atletico Dos Hermanas comme Directeur Technique (cordinator tecnico). Situé à 20 Km de la ville de Séville, le club Atlético Dos Hermanas est en plein reconstruction.

C’est un challenge exaltant, et exigeant qui occupe l’esprit du coach Yves Clément Arroga depuis 2mois déjà. Nommé par Manuel Munoz Medina pour donner un nouveau cap au Club phare de Hermanas crée en 1970, l’ancien joueur du Canon de Yaoundé, s’attèle jours après jour à imprimer sa marque personnelle pour redonner vie à Dos Hermanas CF, qui depuis a muté à Atletico Dos Hermanas.

Dans sa gestion au quotidien, en tant que directeur technique, le management  d’Yves Clément Arroga s’adresse à plusieurs catégories de personnes. Le club est structuré pour accueillir plusieurs jeunes en âge de recevoir des rudiments du football.

Arroga explique : «  Le club Atlético Dos hermanas est le club phare de la ville de Dos Hermanas, un club en plein reconstruction, qui dans son ensemble regorge presque 12 équipes en commençant par les U7,U9,U12,U15,U17,U18 et U19. » Son travail ne s’arrête pas là ! L’ex défenseur central de Diamant club doit suivre aussi de près les performances de l’équipe première. Cette dernière évolue en division 2 provinciale. Et laquelle a en son sein des joueurs de 3è division « qui ont pour objectif principal de retrouver le haut niveau immédiatement» renchérit-il.

Ses choix sont déterminants sur tous les plans pour assurer le bon fonctionnement de la « casa »  Atlético Dos Hermanas.  Car il ne gère pas que le côté sportif et les jeunes en préformation ou en fin de cycle. Il doit outre, donner l’orientation et superviser l’ensemble des techniciens sous sa coupole. C’est un projet ambitieux qui lui incombe désormais de piloter à sa guise, mais avec des résultats probants. Il le dit lui-même : « J’ai la charge de donner une orientation technique, réorienter les entraîneurs dans leurs tâches quotidiennes, cela demandé de vérifier et d’ordonner… »

En fin tacticien, il sait repérer les joueurs à fort potentiels. Un directeur technique n’est pas assis dans son bureau, il est sur le terrain aux côtés de ses coaches et  auprès des gamins pour évaluer leurs acquis, et veiller que l’empreinte de la maison ne soit point tronquée. Dans son cas Yves Clément Arroga n’a pas raccroché avec les bancs de touche. Au contraire il s’éclate au contact des gamins. A hermanas, ses choux-choux sont les U17 : « Je prends en charge particulièrement la catégorie U17 de première année, pour leurs préparer pour l’année prochaine, » précise-t-il.

Garant de la logistique du club, ainsi que sa visibilité et de la programmation technique pour l’orientation du travail des coaches et autres formateurs, Arroga trouve du temps en plus de ses responsabilités administratives pour occuper pleinement un rôle dans le staff technique de l’équipe première (Segunda división Andaluza).

Dans son histoire Atletico Dos Hermanas appelé affectueusement par son public los « Nazarenos » a vu passer par ses moules, plusieurs grands noms du football espagnol. Mais le plus emblématique demeure sans doute Miguel Roman le premier joueur de la ville, à jouer en première division. Aujourd’hui le stade de Hermanas porte fièrement son nom.

Yves Clément Arroga à du arrêter sa carrière de footballeur suite à des blessures. Il terminera son périple à consolación Fc de Dos hermanas un club amateur. Il a notamment été coach de CD Montequinto CF entre 2016 et 2017, avant de prendre la direction technique d’Atletico Dos Hermanas.

Consultant pour plusieurs médias camerounais, Yves Clément Arroga s’est surtout illustré en juillet dernier à Madrid. Il est au centre d’une rencontre cruciale entre des hauts responsables du football espagnol (le patron du CEDIFA*, Francisco Servio) et Camerounais de l’époque (Tombi). L’objectif étant importé le « style de jeu espagnol, le Toqué » au Cameroun, et créer un pont bilatéral dans la formation des formateurs. Et la mise en place des pôles de détection dans l’ensemble du triangle national.

Tombi parti, Yves Clément Arroga par ailleurs chercheur en matière de football, à la faveur de l’appel à contribution du comité de normalisation pour la participation des acteurs sociaux à faire des propositions pour une nouvelle gouvernance dans le football camerounais, il a été l’un des premiers par correspondance à adresser un courriel à Tsinga. Il veut relancer le projet avec les espagnols. Lequel aura une incidence directe sur le travail de la DTN.

*CEDIFA : Centre d’études et d’investigation du football (Espagne).

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top