coupe du monde 2018

Lions Indomptables : Hugo Bross ne veut plus réfléchir

Après deux reports, le coach des Lions a livré ce vendredi  à Yaoundé au cours d’une conférence de presse une liste sans vraie surprise de 23 joueurs devant affronter l’Algérie samedi pour le compte de la 5è journée des éliminatoires de la coupe du monde 2018.

Un seul nouveau joueur fait son entrée dans la tanière : Petrus Boumal Mayega (25ans, Oural). Formé à Sochaux, après avoir rejoint la France à l’âge de 7ans, le milieu de terrain (sentinelle) évoluant dans le championnat russe, a été présélectionné en juin pour la Coupe des Confédérations. Mais le technicien belge ne l’a finalement pas retenu pour la Russie. Petrus Boumal vient remplacer sans doute dans l’entrejeu, Arnaud Djoum indisponible pour cause de blessure.

Un comeback de taille (même s’il aurait le droit d’y réfléchir à deux fois), celui de Clinton Njié, était attendu. L’attaquant de l’Olympique de Marseille 5 buts en 7 rencontres en Ligue1 n’a plus été convoqué en sélection depuis le sacre du Cameroun au Gabon en février dernier. On lui a prêté une brouille avec Roger Milla, qui lui coûtait son rappel en équipe nationale depuis lors. Hugo Bross n’a pas tellement le choix cette fois. Pris entre le marteau et l’enclume, le sélectionneur du Cameroun doit absolument palier au déficit de buts et au manque de réalisme que rencontrent ses attaquants depuis leur titre de champions d’Afrique.

Pour leurs 6 dernières rencontres officielles (02buts), le seul attaquant camerounais à avoir mis au moins 2 buts n’est autre que Vincent Aboubakar. Une crise de « buts » qui interpelle au plus haut plan Bross et son staff. Clinton Njié est donc une alternative de premier choix pour tenter « d’endiguer » ce phénomène qui mine les Lions depuis la CAN gabonaise. Le natif de Buea a ‘’regagné’’ grâce à ses belles performances qu’il enchaine depuis 3mois en hexagone, le droit de postuler titulaire sur le front offensif des Lions au côté d’Aboubakar, qui lui aussi est étincellent de forme depuis le début de saison au Portugal. Les deux attaquants à eux deux, cumulent quinzaine buts en championnat et dans les compétitions européennes.

La reconstruction se fera avec Serge Leuko et Nouhou Tolo sans doute. Les deux jeunes défenseurs latéraux gauches ont une nouvelle fois bénéficié de la faveur de Bross. Si Leuko aligné le 04 septembre dernier contre le Nigeria à domicile, a donné quelques garanties, la présence à nouveau de Nouhou Tolo ou Jean Charles Castelleto laisse songeur. Car dans la tête de Bross la reconstruction tant prônée semble se faire à  «reculons ». Sinon comment comprendre, qu’il convoque des jeunes joueurs, à qui il n’accorde aucun temps de jeu ?

Les Interrogations, portent sans ambages sur  la colonie chinoise conduite par Benjamin Moukandjo (qu’on aurait apprécié voir décliner cette convocation), lui qui a perdu toute sa superbe en équipe nationale depuis le retour glorieux de la CAN. Et surtout Christian Bassogog « insulté et fustigé» en mondovision et sans gants par Hugo Bross lors de la conférence d’Après match contre le Nigeria en septembre, viendra-t-il avec un mental solide ? Psychologiquement, le joueur n’a pas sombré en club. Au contraire, il a démontré une ténacité à toute épreuve en produisant un jeu plutôt alléchant et une palette technique variée. Comme pour répondre à Bross qu’il ne serait pas un joueur ‘’stéréotypé » ?

Les absences, entre les bons prétextes et les blessures réelles, Hugo Bross connait quelques défections : « Hier soir on a reçu un message de Choupo(Moting) qui dit être indisponible pour cause de blessure » a tancé en conférence de presse Hugo Bross. Il a poursuivi avec le cas André Onana, le portier de l’Ajax, ne digère toujours pas d’être titulaire en club, et, devoir jouer les seconds rôles en sélection nationale. Selon Bross : «Onana ne veut plus venir parce que Ondoa joue ». Sans blague !

L’ancien coach de la JSK, n’est pourtant pas exempt de tout reproche quant-au pourrissement du vestiaire des Lions depuis quelques temps. Son attitude vis-à-vis de Choupo et par la suite Toko Ekambi a frôlé le ridicule à un moment donné. Mais pour Bross, les seuls responsables sont les joueurs a-t-il martelé lors de sa sortie médiatique: « Je constate que de plus en plus qu’on revient aux anciennes habitudes…Des joueurs qui dénoncent leur convocation… Au Cameroun dès qu’on est au sommet on met tout en œuvre pour détruire… » Quelle incurie !

Prenant un exemple, il a ajouté que : « Toko refuse de venir au Cameroun pour le prochain match ». Un dérapage ‘’verbal ‘’ justifié peut-on penser, mais qui s’est heurté à un démenti formel de l’attaquant d’Angers quelques minutes plus tard par le biais du téléphone à un confrère de Vox-Africa (Boney Philipe). Karl Toko Ekambi dit avoir reçu une pré-convocation, sans plus : « Comment le coach peut-il aller dire en conférence que j’ai boycotté la sélection ? Je n’ai jamais refusé de répondre à une convocation pour le prochain match. Après avoir reçu la pré-convocation, le staff m’a appelé pour m’informer que le coach ne m’avait pas retenu dans la liste des 23 » s’insurge le champion d’Afrique.

Les curiosités, comme à son habitude, Bross n’a convoqué aucun gardien de poids pour concurrencer Fabrice Ondoa (malgré son temps de jeu nul en club), Georges Bokwe est surement le plus utilisé en club des trois portiers sélectionnés. Jules Goda  le gardien d’AC Ajaccio (qui ne joue non plus en club), France et Frantz Pangop de l’Union de Douala(le seul amateur  du groupe) auront à leur tour du mal à s’imposer dans cet effectif des Lions, qui ne tourne que très peu depuis le titre africain.

Finalement, le match des Lions face aux Fennecs, sans réel enjeu  ou incidence sur le destin du Cameroun pour la course au mondial  pourrait-il servir de tréteaux à Bross pour tenter d’autres schémas avec des hommes nouveaux, lui qui jusqu’ici se refuse à tout turn-off ?

 

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top