Lions en club

Léandre Tawamba : « Je serais ravi de mettre mes qualités au service de l’équipe nationale »

 

Auteur d’un excellent début de saison (déjà 4 buts) dans le championnat serbe, Léandre Tawamba, joueur du Partizan Belgrade est depuis son arrivée dans ce pays d’Europe de l’Est l’hiver dernier sous le feu des projecteurs. Le milieu de terrain offensif passé par l’Aigle Royal de la Menoua et l’Union Sportive de Douala entend continuer à travailler afin d’améliorer ses statistiques et pourquoi pas, postuler à une place au sein de la sélection camerounaise. Agé de 27 ans et natif de Yaoundé, il s’est confié à lionindomptable.com. Entretien…

Lionindomptable : Qui est LéandreTawamba?

Léandre Tawamba : Je suis un joueur camerounais qui a fait ses débuts dans l’école de football Eding Cameroun. J’ai joué quelques années dans le championnat d’élite du Cameroun avec Aigle royal de la Menoua et l’Union sportive de Douala avant de m’envoler pour l’Afrique du Sud où j’ai fait mes débuts en pro et aujourd’hui, j’évolue avec le Partizan de Belgrade du côté de la Serbie.

LI: Comment te sens-tu en Serbie?

LT : Je me sens bien en Serbie, surtout dans le championnat où j connais un début de saison meilleur que lors de mes débuts dans ce pays que j’ai retrouvé l’hiver dernier et j’espère bien continuer à travailler pour améliorer mes statistiques d’ici la fin de la phase aller, avec déjà plusieurs buts marqués et quelque passes décisives.

LI : Peux-tu nous parler du championnat serbe et ce qui fait sa particularité?

LT : Le championnat serbe est un championnat très relevé de par sa qualité de formation qui fait sa particularité, vu le nombre de jeunes joueurs qui partent chaque année en direction des championnats les plus relevés du monde du football.

LI: L’adaptation a-t-elle été facile dans ce pays?

LT : Mon adaptation n’a pas été facile. Mais je pense que pour avoir eu l’habitude de bouger à chaque période de transfert depuis le début de ma carrière professionnelle, je fais le maximum pour retrouver le niveau et les performances attendus pour aider l’équipe à atteindre ses objectifs. C’est ce qui nous a permis de faire un doublé la saison dernière.

Tawamba, jubilant un but

LI : En dehors du championnat, ton club est engagé en Europa League. Qu’est-ce que ça te fait d’être un des rares camerounais (titulaires en plus) qui participent aux compétitions européennes cette saison?

LT : C’est un réel plaisir pour moi de pouvoir participer à l’une des compétitions les plus importantes du football comme la ligue Europa, en espérant connaître mieux encore bientôt. Mais comme je le disais déjà, c’est un rêve qui se réalise après beaucoup de travail et grâce à Dieu. Surtout que prenant l’exemple de ceux qui sont passés avant moi comme la génération des lions indomptables des années 2000 que j ai bien connue et celle d’avant, je me dis qu’aujourd’hui, je suis encore plus proche d’une sélection qu’avant et je continue à travailler et à progresser et pour moi, c’est ça le plus important.

LI : Comment as-tu vécu l’élimination du Cameroun dans la course à la qualification pour la Coupe du Monde?

LT : Comme tout footballeur et camerounais en général, notre élimination à la prochaine Coupe du monde a été dure à digérer parce que même si je ne fais pas partie des sélectionnés, ça donne de la valeur en club. Le fait d’être éliminés baisse notre valeur et cela concerne tous les footballeurs camerounais.

LI : Quel regard jettes-tu sur cette sélection camerounaise?

LT : Mon regard sur l équipe nationale est celui d’abord d’un camerounais qui se dit que l’équipe nationale a assez de joueurs de qualité. Et avec plus de détermination et de sérieux, elle peut faire beaucoup mieux que ses dernières performances et en tant que joueur, je serais ravi de pouvoir mettre mon expérience et mes qualités au service de cette équipe.

LI : Depuis ton arrivée à Belgrade, tu as réussi à conquérir progressivement le coeur des supporters qu’on a souvent vu scander ton nom dans les gradins. Mais cela ne t’a pas encore valu une convocation chez les Lions. Est-ce une situation frustrante pour toi?

LT : C’est vrai qu’au vu de ma carrière je dirais que je mérite bien de connaître l’expérience de l’équipe nationale A. Mais c’est une sélection et tout dépend des choix du sélectionneur. Personnellement, je ne peux pas parler de déception parce que mon expérience dans le football, grâce à Dieu, est un rêve devenu réalité et je ne peux que m’en réjouir tout en sachant qu’une sélection sera un plus.

LI : Merci
LT : C’est moi qui te remercie !

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top