coupe des confédérations 2017

Coupe des Confédérations 2017: Le manque d’assurance d’Olivier Mabouka aura coûté cher!

Le joueur du MSK Zilina titularisé après la blessure d’Oyongo Bitolo à une semaine de la compétition n’a pas réussi à reconquérir les cœurs des supporters des Lions indomptables.

Tête baissée, visage fermé, Olivier Mabouka quittait ses coéquipiers dimanche soir peu après l’heure de jeu (64e) lors du match Allemagne-Cameroun (3-1) comptant pour la troisième journée de la phase de poules de la Coupe des Confédérations 2017, dans la poule B. Auteur d’un geste d’antijeu sur Emre CAN, son expulsion a été confirmée après recours à la vidéo. Alors que les Lions menés par 1 but à 0 subissaient déjà depuis le retour des vestiaires une pression intenable de la part des allemands, l’infériorité numérique qu’il venait de créer a davantage fragilisé l’équipe correctement malmenée par la National mannschaft jusqu’à la fin de la partie.

Le joueur du MSK Zilina a dû quitter l’aire de jeu, la tête remplie de points d’interrogation, lui qui en commettant une faute inopportune dans la surface de réparation sur GERSBACH avait déjà permis à l’Australie d’arracher le nul (1-1) face au Cameroun, lors du match précédent. Ses prestations plus que ternes lors de cette dixième Coupe des Confédérations en Russie ont davantage contribué à faire chuter sa côte de popularité déjà proche du néant auprès d’un public camerounais qui n’a jamais oublié son mauvais match face au Burkina Faso (1-1) à l’occasion de la première journée de la phase de poules de la CAN Gabon 2017.

Porte de sortie

Revenu dans le onze entrant après la blessure d’Oyongo Bitolo à une semaine du début de la Coupe des Confédérations, Mabouka a surtout fait montre d’un terrible manque d’assurance. Une grosse déception, alors même que sa nouvelle convocation chez les Lions peu avant la CAN 2017 avait suscité beaucoup d’enthousiasme chez plusieurs fans de la sélection qui le réclamaient depuis longtemps, eu égard à ses performances intéressantes en Slovaquie. Même Hugo Broos qui croyait avoir trouvé la perle rare à ce poste resté longtemps presque vacant chez les rois de la forêt a très vite déchanté. Mabouka donne l’impression finalement d’être plus à l’aise sur le banc de touche que lorsqu’il joue. A 29 ans, il est pourtant l’un des joueurs les plus âgés du groupe. Cependant, malgré l’immense talent qu’on lui connait, il peine à prendre ses responsabilités. De quoi peut-être le diriger tout droit vers la porte de sortie d’une tanière qui ne manque pas d’autres candidats capables de remplacer valablement Faï Collins en cas d’indisponibilité, sur le flanc droit.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top