coupe des confédérations 2017

Cameroun/Australie : Les notes des lions

Zambo Anguissa

Les lions indomptables ont été contraints au partage des points ce jour avec l’Australie lors de la deuxième journée du groupe B en coupe des confédérations. Cette rencontre était présentée par les observateurs comme le match de la peur pour les deux équipes défaites lors de leur première sortie.

Ondoa : 5
après midi plutôt calme pour le gardien de Séville. Décisif dès la 7è minute en captant une frappe S’inclinant tout de même à la 60è minute sur un pénalty de Mc Milligan, Ondoa est resté fidèle à son registre fougueux et vigilant (corrigeant quelques fois au pied les approximations défensives de ses compères de l’arrière garde. Il s’en sort avec un 5.

Ngadeu : 5

très autoritaire comme à son habitude dans ses anticipations, Ngadeu a permis à la défense du Cameroun de se montrer tranchante dans le jeu offensif du Cameroun notamment dans les relances. (C’est son ouverture qui emmène le but de Zambo Aguissa juste avant la mi-temps) Décevant dans les airs sur coups de pieds arrêtés, il n’aura pas su apporter sa puissance sur les quelques rares situations que les lions se sont créés. 

Teikeu : 4

Match compliqué pour le sochalien. Se ratant dans une intervention à la première période (21è) son loupé aurait pu conduire à l’ouverture du score australienne n’eut été la maladresse des kangourous devant le but. De plus Teikeu n’a pas été très à l’aise avec les relances, rendant quelques fois des ballons à l’adversaire. 

Fai collins : 5

La faille n’est pas (encore) venue de lui. Le défenseur du standard de Liège qui évolue depuis le début de la compétition sur le côté gauche de la défense en remplacement d’Oyongo s’est montré intéressant. Avec une activité dense sur son couloir, Fai a réussi à contenir les quelques velléités d’une attaque australienne tout de même moins incisive que celle des chiliens. Ne réussissant que deux retraits (en deuxième mi-temps sans danger) dans le match, mais une frappe captée par le portier australien (33è) il confirme son manque de repères sur ce côté gauche. 

Ernest Mabouka : 4

Il aura soufflé le chaud et le froid dans ce match. Le dossard 2 du Cameroun a su trouver de la profondeur grâce à ses dédoublements avec Bassogog sur le couloir droit tout au long du match. Malheureusement c’est lui qui fauche Gersbach à l’heure de jeu pour le pénalty de l’égalisation. 

Arnaud Djoum : 5

Discret mais efficace comme à son habitude, le milieu des hearts a réussi à couper les actions des australiens en faisant notamment preuve de justesse technique dans les relances courtes. Terminant la rencontre sans être averti dans un rôle qui impose notamment d’être à la bagarre, Djoum est une véritable satisfaction du groupe de Bross, lui qui n’est plus sorti du 11 de l’entraineur Belge depuis sa titularisation contre le Sénégal en quart de final de la CAN.  

Sébastien Siani : 5

Dans le même rôle que Djoum mais plus en position de sentinelle, Siani a encore été précieux pour les lions récupérant à lui seul 77% des ballons d’un milieu très complémentaire. Décevant dans l’apport offensif, avec 1 seul tir tenté pendant tout le match, (lui dont on connait l’adresse et la mine qu’il a dans son pied droit) Siani est resté fidèle à sa caractéristique de boteur discret, ce qui lui a valu un avertissement. il s’en tire avec un 5

André franck Zambo Anguissa : 7

Sans doute la plus grande satisfaction de cette équipe des lions indomptables. Véritable moteur du jeu des champions d’Afrique, le milieu marseillais a parfaitement réussi son intégration dans ce 11 d’Hugo Bross. Très à l’aise techniquement, se retrouvant en soutien d’Aboubakar en phase de possession de balle, c’est lui qui ouvre le score d’un joli geste d’attaquant à la 45+1. Il aura été le camerounais qui a touché le plus de ballon (66)ce qui explique son influence dans le jeu. Homme du match, Anguissa est le meilleur noté du match avec une mention assez honorable de 7.

Benjamin Moukandjo :3

écevant depuis le début de la compétition, le capitaine des lions n’a pas su montrer l’étendue de son talent face un adversaire pourtant largement prenable. Excentré sur le côté gauche de l’attaque, Moukandjo n’a cadré qu’une seule frappe à la suite d’une combinaison avec Aboubakar (31è). Et puis plus rien. Remplacé à la 70è, Moukandjo s’en tire avec 3

Christian Bassogog : 5

le meilleur joueur de la CAN se cherche encore dans cette compétition. Dangereux sur quelques accélérations, (crochet puis frappe non cadrée dans le petit filet sortant, à la 7èmin, retrait à la 63è pour Aboubakar) le joueur du Henang China a peché dans ses choix en deuxième mi-temps et manqué de justesse technique. Aucune frappe cadrée, en 90 minutes Bassogog n’obtient que la note de 5

Aboubakar vincent:  4

Que d’occasions vendangées pour la pointe d’Hugo Bross. Intéressant dans l’animation offensive des lions indomptables, par ses remises et déviations il a en revanche fait preuve d’une incroyable maladresse tout au long du match empêchant au Cameroun d’enregistrer sa première victoire dans ce tournoi.

Isaac Bayebane

 

1 Comment

1 Comment

  1. hilaire

    23 juin 2017 at 15 h 10 min

    je valide

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top