CAN 2017 – Lions Indomptables: C’est l’efficacité qu’il manque le plus

Par
Updated: janvier 16, 2017

Lors de leur première sortie face au Burkina Faso, les Lions Indomptables ont eu du mal à concrétiser leurs actions. Un véritable talon d’Achille que les lions gagneraient à corriger s’ils veulent réaliser un bon parcours dans la compétition.

Lors de leur première sortie  à la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017,le Cameroun n’a pu faire mieux qu’un nul (1-1) face au Burkina Faso (1-1). Un résultat décevant pour une équipe qui s’est procurée toute une pléiade d’occasions pendant les 90 minutes de la partie. A chaque fois que les attaquants se sont retrouvés face aux buts, ils ont fait montre d’un impressionnant manque d’inspiration.

Aujourd’hui, tout le monde, y compris les joueurs eux-mêmes est d’avis qu’il va falloir urgemment résoudre cette difficulté avant d’espérer un bon parcours dans cette compétition. « On a été bien sur les lignes, défensivement et offensivement. Mais il faut encore qu’on travaille devant le but. C’était ça notre gros défaut. Déjà, c’est bien de se créer des occasions, ce n’est pas toujours facile, surtout dans une Coupe d’Afrique où les occasions sont difficile à trouver. Après, il faut concrétiser. Là, tout le monde est conscient, que ce soit les attaquants et les défenseurs car même un défenseur peut se retrouver en position de marquer. Nous allons travailler là-dessus aujourd’hui et demain pour corriger les erreurs du passé« , observe Ambroise Oyongo Bitolo, arrière gauche des Lions.

Même Clinton Njie, fortement critiqué pour son manque de réalisme est de cet avis, lui qui promet d’ailleurs de rectifier ce gros manquement. « C’est vrai que quand l’équipe ne gagne pas, on regarde toujours les attaquants et je suis un attaquant. Donc, quand on a des occasions de marquer et on termine le match avec un point, il y a forcément des critiques et c’est tout à fait normal. Aujourd’hui, mon objectif c’est d’être décisif mais si l’équipe peut gagner, sans même que je ne marque ou fais une passe décisive, mais que j’ai fait un très bon match, cela me suffit« , confie le marseillais.

C’est donc la plus grosse préoccupation actuelle du sélectionneur belge Hugo Broos  qui a tout intérêt à qualifier les Lions au moins pour les quarts de finale pour tenter de reconquérir l’estime des camerounais. Au cours de la séance d’entrainement de dimanche, il a d’ailleurs insisté sur la conduite à tenir face aux buts. Les attaquants sont aussi appelé à montre d’un sursaut d’orgueil.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *