Cameroun-Gambie (2-0) – Benjamin Moukandjo: « J’ai fait mon job en tant que capitaine »

Par
Updated: septembre 4, 2016
Moukandjo, lions indomptables

L’attaquant de Lorient qui a savouré son premier match en tant que capitaine chez les Lions, samedi, estime avoir efficacement assumé son rôle de meneur d’hommes.

En l’absence des trois capitaines de la sélection nationale (Mbia, Choupo et Aboubakar), Benjamin Moukandjo a arboré Pour la première fois, le brassard chez les Lions indomptables, samedi à l’occasion de la sixième et dernière journée des Eliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017 entre le Cameroun et la Gambie. Une première expérience heureuse, puisque les Lions ont réussi à arracher leur première victoire au Stade omnisports de Limbe (2-0). C’est d’ailleurs lui qui a ouvert le score sur penalty à la 35ème minute de jeu.

En conférence d’après-match, le joueur de Lorient est apparu très euphorique et prêt à répondre à toutes les questions. Il a tenu d’entrée à remercier le coach de lui avoir fait confiance. « Depuis que je suis là, je n’ai jamais eu cette responsabilité là.Qui dit capitaine dit meneur d’homme, j’ai tout simplement fait ce travail là. Mais comme je l’ai dit lors de la précédente conférence de presse, tout seul, je ne pouvais pas gagner le match. J’avais besoin de tout le monde et aujourd’hui, nous avons fait un match d’équipe. C’est vrai que vous pouvez avoir à redire sur le contenu mais, au moins, sur le terrain, on a vu une équipe qui avait envie de gagner, qui a montré un état d’esprit positit. C’est ça le plus important« , s’est-il satisfait. Il dit avoir accepté ce rôle de capitaine « avec un large sourire » et espère avoir satisfait les attentes de son coach.

Très à l’aise au micro, Benjamin Moukandjo a appelé le public à faire confiance à leur groupe, qui, selon lui, travaille à ne plus sombrer dans les erreurs du passé. « Il y a un coach qui est là, qui veille à ce que tout se passe bien. Laissez-nous travailler, on est qualifiés, on a le temps maintenant de se préparer, le coach a commencé la préparation, on attend la prochaine CAN. Revenons l’année prochaine et nous verrons si vous avez raison (de dire que le Cameroun ne brille que lors des Eliminatoires et montre un visage catastrophique lors des phases finales, ndlr) » a-t-il répondu à un journaliste.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *