Un nul médiocre pour les lions indomptables.

Hier, le Cameroun s’opposait à la République démocratique du Congo en match amical dans le petit stade Charles Tondreau du RAEC Mons en Belgique.

Les deux équipes se sont quittées sur le score d’un but partout. Le But camerounais a été inscrit par Henri Bedimo peu avant la mi-temps sur une belle incursion côté gauche dans le dos de Mbemba inattentif. Les congolais avaient pourtant ouverts le score grâce à une frappe imparable de leur attaquant qui concluait un beau mouvement collectif.

Le reste du match fut d’un spectacle répugnant, digne d’une ligue de quartier. Balles en l’air, gestes d’anti-jeu, désordre tactique et technique, particulièrement dans le chef des camerounais car on peut attribuer aux congolais le mérite d’avoir réussi de belles phases de construction de jeu animées par le remarquable n°11, Yala Bolasie. Les seules notes positives furent l’amélioration de Ngweni Ndassi en défense centrale aux côtés d’Aurelien Chedjou de retour de blessure, irréprochable et ovationné à sa sortie, malgré son manque de jus; la rentrée réussie de Toko Ekambi qui a montré un beau potentiel et une intelligence de jeu. Kweuke a également fait ressentir son impact en attaque, mais très vite épuisé par ses efforts défensifs relevant justement d’une incohérence tactique générale.

Points négatifs

S’il est logique de décrier les déchets techniques et le manque d’application de Vincent Aboubakar, Benjamin Moukandjo, Franck Kom et Eyong Enoh, la palme d’or de l’aberration revient à Volker Finke dont on peut signaler ici la énième contre performance. Nous y reviendrons dans un article spécial.

[table id=4 /]