Equipe nationale

Thailande 2-3 Cameroun; le résumé du match

Thailande 2-3 Cameroun; le résumé du match

Le Cameroun passe à 2-0 du ridicule.

Menés au score 2 buts à un à la mi-temps; les lions indomptables ont presque mordu la poussière face à une équipe Thaïlandaise (142 ème au classement fifa).

Le premier tir cadré camerounais n’est arrivé qu’à la 28ème minute de jeu sur une tête de Benjamin Moukandjo alors que le Cameroun était mené depuis la 15ème après une action facile de l’attaquant thailandais qui éliminait facilement Banana associé en défense centrale avec Aurelien Chedjou. 2 minutes plutard, l’équipe asiatique enfonçait le clou par l’entremise d’Aurelien Chedjou qui trompe son propre gardien sur un retour défensif.

A la 41 ème minute, en 2 passes parties de Chedjou, puis Mbia qui délivre une passe en profondeur à Moukandjo qui gagne son duel face au gardien adverse.

De retour des vestières, Guihoata prendra la place d’Ambroise Oyongo très moyen, Ngweni Nassi remplacera Banana et Bedimo retrouvera son couloir gauche à la place de Kombi. Les choses allaient de mieux en mieux et c’est sur un penalty bien exécuté par Clinton Njié qui n’aura pas spécialement brillé au cours de la rencontre; inscrira son 5èm but en équipe nationale. Penalty causé par franck Etoundi rentré à la 63ème en lieu et place de Jacques Zoa lui aussi mou.

Il a fallu attendre la 84 ème minute de jeu pour voir le Cameroun prendre l’avantage sur une reprise de Ngweni Ndassi suite à un coup de pieds arrêté botté par Moukandjo.

Thailande 2-3 Cameroun; le résumé du match

Mbia veut jouer tous les rôles

Volontaire et engagé comme toujours, le capitaine des lions joue un rôle mitigé dans l’entre-jeu des lions indomptables. On lui reconnait ses qualités de récupérateur qu’il exécute à merveille. Seulement, le joueur de Seville dans son volontarisme a tendance à aller chercher les ballons trop bas, dans les pieds des défenseurs centraux et s’oblige ensuite à se muer en meneur de jeu emportant avec lui tous les déchets produits par une telle prétention. A ses côtés, tactiquement on a du mal à comprendre le rôle d’Enoh qui lui accumule les fautes et pêche dans sa vision de jeu.

La paire Chedjou-Nkoulou indispensable

Ces matchs amicaux ont démontré que la paire Chedjou-Nkoulou est en effet indispensable à la défense camerounaise. Les limites d’intelligence de jeu et d’expérience dans le positionnement  n’ont pas aidé Banana et Ngweni malgré le but inscrit par ce dernier. Trop brutaux, fougueux, ils ont mal vécu la vista des petits gabarits asiatiques.

Ndy Assembé peut mieux faire

Auteur d’un match très moyen, Ndy Assembé n’a pas été très rassurant dans ses interventions et  gagnerait à travailler son jeu de pieds.

Moukandjo fidèle à ses qualités… et ses défauts

Thailande 2-3 Cameroun; le résumé du match

Pour une action d’éclat, 2 actions de bas niveau!

Auteur d’un beau but, d’une passe décisive; malgré tout Moukadjo collectionne les pertes de balles, des dribbles inutiles et des mauvaises orientations de jeu. Il est resté fidèle à lui même.

3-2; une victoire quand même, mais une victoire qui ne laisse présager que peu de choses positives, tant dans le jeu collectif, on ignore toujours la direction prise par le coach.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top