can 2015

Christian Mbongo : « Les agents de joueurs n’ont rien à voir avec la débâcle des lions à la CAN 2015 »

Christian Mbongo : « Les agents de joueurs n’ont rien à voir avec la débâcle des lions à la CAN 2015 »

Emile Zola aurait agi par rancœur.

Pendant la CAN Guinée Equatoriale 2015, un article du Quotidien Mutations, parution du 27 janvier 2015, accusait des agents de joueurs camerounais d’avoir pris en otage la sélection camerounaise en obligeant l’alignement de leurs joueurs. Le Secrétaire général de l’Association Camerounaise des agents de joueurs (ACAJ), Christian Mbongo, dans cette interview exclusive accordée à lionindomptable.com, répond à ces accusations, dénonce la « rancœur » d’Emile Zola, auteur de cet article et fait d’autre révélation concernant le monde des agents des lions indomptables.

Les agents de joueurs ont été accusés d’avoir pris en otage la tanière des lions pendant la dernière CAN en Guinée Equatoriale. Comment réagissez-vous à ces accusations ?

Moi, je dis qu’il faut arrêter des faux débats pour distraire des camerounais et chercher des boucs émissaires ailleurs. Nous sommes les premiers à dire que Volker Finke a été incompétents dans ses choix tactiques et même techniques pendant cette CAN, nous n’avons rien à voir avec cette défaite là car nous n’avons pas de relation particulière avec Volker Finke.

On a ciblé notre président qui est Nana Maxime, nous avons entendu de tout et de n’importe quoi, comme quoi, il a 11 joueurs dans l’effectif de l’équipe nationale. Ce monsieur a six joueurs à l’équipe nationale du Cameroun qui sont : Nicolas Nkoulou, Benjamin Moukandjo, Salli Edgard, Vincent Aboubakar, Gérôme Guihoata et Patrick Ekeng. Pour ceux qui ne connaissent pas, Gérome Guihoata, il a fait toute la phase de qualification avec l’équipe nationale du Cameroun, depuis le match contre la RDC, en passant par le match contre la Côte d’Ivoire (4-1) où il a mis Gervinho à mal, ce n’est pas à la CAN qu’on le découvre.

On a applaudi cette équipe lorsqu’elle s’est brillamment qualifiée. Les quatre autres que sont Nicolas Nkoulou, Benjamin Moukandjo, Vincent Aboubakar et Salli Edgard n’ont pas besoin qu’on corrompt un entraineur pour qu’ils soient convoqués en équipe nationale. Même si on a un coach Katangais, même si on a un coach borgne, il va convoquer ces enfants en équipe nationale. Patrick Ekeng, pour ceux qui ne le connaissent pas, il a été joueur de l’équipe nationale junior en 2009. Il a fait la Coupe du Monde junior avec le Cameroun, il a fait toutes les catégories de l’équipe nationale (junior, espoir…) il est arrivé en équipe nationale du Cameroun avant que Volker Finke n’arrive. On ne l’appelait plus parce qu’il a eu un passage à vide, aujourd’hui, il joue à Cordoba en première division en Espagne, il arrive à l’équipe nationale et il n’a même pas joué une seule minute durant la CAN.

Si Nana Maxime contrôlait le sélectionneur, Ekeng est milieu de terrain, il aurait pu jouer à la place de Loe, à la place de Franck Kom mais, il n’a pas joué une seule minute. Il faut que des gens arrêtent leur rêves, il ne faut pas qu’ils soient jaloux des agents de joueurs parce qu’ils font correctement leur boulot. Nana Maxime, c’est quelqu’un qui aide les jeunes camerounais à trouver des opportunités, il n’y a aucun joueur de ce garçon qui ait trouvé une opportunité à l’extérieur après être passé à l’équipe nationale du Cameroun. Ils sont généralement déjà performants en Europe avant qu’ils ne viennent défendre les couleurs du Cameroun.

On ne voit pas comment on peut prendre une tanière en otage avec des joueurs qui, même si on mettait n’importe quel camerounais à l’équipe nationale, il aurait pu les appeler pour participer à cette compétition. Je vais vous le dire, tous les joueurs qui représentent l’équipe nationale du Cameroun sous le label de notre association ou de Nana Maxime, ce sont des joueurs qui ont été détectés depuis une dizaine d’années. Pour certains, personne ne connaissait, ils ont réussi l’exploit d’être signés en Europe grâce à des agents de joueurs qui font correctement leur travail. Les camerounais les ont connus pour la plupart lorsqu’ils évoluent dans les grands championnats européens, ils ne savent pas comment ils ont fait pour arriver là-bas. Aujourd’hui, pour qu’ils défendent les couleurs de leur pays, on n’a pas besoin de corrompre ni un coach, ni un secrétaire général de la fédération pour que ces enfants viennent parce que logiquement, de par leurs performances en club et même en Europe, ils sont capable de défendre leur pays.

On a aussi accusé Stephen Sunou, mais là, on a l’impression que vous ne défendez que Nana Maxime.

Nana Maxime est celui qu’on met en avant. Et puis, Stephen Sunou, il faut le dire, ce n’est pas un agent de joueur, c’est un journaliste qui est en service dans un média en ligne, qui à un moment est allé faire son concours d’agent de joueur à la Fédération centrafricaine de football, donc, il n’est pas membre de l’association camerounaise des agents de joueurs, il était agent de joueur licencié à la fédération centrafricaine de football, ce qu’il n’est même plus aujourd’hui. Lorsque vous regardez le site internet de la fédération centrafricaine de football et le site internet de la FIFA, son nom n’apparait plus nulle part, ça veut dire que lui-même a arrêté de faire ce travail d’agent de joueur et donc, il ne peut pas être cité comme exemple parce que même dans le monde, on se demande bien quels sont les joueurs que Stephen Sunou a signé et même dans l’équipe nationale du Cameroun, on ne voit pas de joueur qui appartienne à Stephen Sunou.

En fait, on a voulu cibler l’association qui regroupe les meilleurs agents de joueurs camerounais pour essayer de déstabiliser cette profession parce que l’idée par derrière, c’est qu’en discréditant les vrais agents qui font le travail parce que licenciés par la FIFA, ça va donner lieu aux petits charlatans, vendeurs d’illusions qui n’ont pas de licence, qui n’ont pas la capacité de faire ce métier de continuer à escroquer les parents en leur disant : » écoutez, ceux-là, on les diabolise, nous on peut faire le travail » alors que ce sont les plus grands escrocs qui existent dans le football. Il faut faire attention aux agents de joueurs qui n’ont pas de licence et faite confiance à ceux qui sont reconnus par la FIFA.

J’insiste sur Nana Maxime parce que lui, c’est le plus fort de nous tous, nous faisons tous des transferts internationaux mais ce monsieur à la capacité de prendre un joueur de 18 ans directement en ligue régionale du Cameroun et le faire signer dans un grand club européen. Et ça, c’est à saluer. Quelqu’un comme Jorge Mendes au Portugal, qui est l’agent de Cristiano Ronaldo, Jose Mourinho , du coach du Portugal actuel et même du coach de Monaco comme Jardin, c’est quelqu’un qui, parfois sur les 11 entrants portugais a tous les 11 joueurs qui sont sous sa responsabilité plus le coach.

Les portugais ne crieront pas sur tous les toits qu’il a pris en otage leur équipe, au contraire, on doit trouver que ce monsieur est en train de développer les joueurs portugais dans le monde entier. C’est pareil pour quelqu’un comme Jean Paul Bernes qui a Didier Deschamps, Johan Cabaye et plein d’autres joueurs de l’équipe de France, on ne dira jamais que Didier Deschamps a appelé un joueur parce qu’ils ont le même agent. Il faut que des gens cessent des faux débats qui n’ont pas de sens. Est-ce que nous avons la capacité de donner un avenir radieux aux jeunes joueurs camerounais partant d’ici pour l’Europe ? Oui ! Est-ce que ces jeunes joueurs qui brillent encore en Europe ont la possibilité de revenir défendre les couleurs de leur pays ? Oui ! Qu’est-ce que les camerounais cherchent. Même si un autre coach arrive après Volker Finke, je vais vous dire, lorsqu’il prend sa feuille pour regarder les 23 joueurs à convoquer, il va d’abord regarder ceux qui jouent en Europe. Et si on a 10 joueurs qui jouent en Europe, il y a au moins huit qui sont encadrés par les membres de l’ACAJ (Association camerounaise des agents de joueurs, ndlr).

L’auteur de l’article a-t-il alors été manipulé ?

Oui ! Je veux justement m’adresser à Emile Zola, celui qui a sorti cette information dans Mutations. J’ai l’occasion de démonter point par point les contre vérités qu’il a dites là. La première contre vérité qu’il a dite, c’est que Nlate joue en CFA 2 avec l’Olympique de Marseille. Mais ce qu’il ne comprend pas, c’est que Nlate a été supervisé pendant trois ans par Jean Philippe Durand, ancien joueur de l’Olympique de Marseille et recruteur attitré de ce club. Pendant trois ans, Nana Maxime l’a fait venir au Cameroun, ils ont supervisé ce garçon pendant trois ans à travers plusieurs regroupements et parmi une centaine d’enfants, Jean Philippe Durand a décidé de recruter cet enfant et de lui donner un contrat de cinq ans à l’Olympique de Marseille. Vous croyez qu’un blanc va venir au Cameroun recruter un enfant pour ses beaux yeux ou pour les beaux yeux de Nana Maxime ? Ça veut dire que ce garçon a du talent. Il arrive à l’Olympique de Marseille, il est défenseur central, latéral droit. Qu’est-ce que Bielsa (entraineur de Marseille, ndlr) fait ? Il dit : « cet enfant a du talent, il va s’entrainer avec l’équipe première mais il va jouer avec la réserve parce qu’il y a d’autres personnes en place, le temps qu’il s’aguerrisse ».Mais toutes les semaines, il s’entraine avec l’équipe première.

Nana Maxime est allé corrompre Bielsa pour lui dire que Nlate doit s’entrainer avec l’équipe première de Marseille ? Nlaté n’est pas à la réserve, il joue avec la réserve pour rester compétitif. Il dit que Nlate a été en junior et il a été barré par Bagnack. Nlate n’est même pas venu en junior parce qu’il venait de signer son contrat et il fallait qu’il aille en regroupement avec son club. C’est un peu comme Salli Edgard qui a été privé de Coupe du Monde junior en2011 parce que Monaco ne voulait pas qu’il y aille. Voila les réalités. Je vais vous dire : Emile Zola est venu en France en mars ou avril 2014. Il a été complètement pris en charge par Nana Maxime à Paris. Il ne faut pas qu’il fasse du journalisme de rancœur.

J’étais présent, il nous a dit qu’il avait envie de couvrir tous les matches que jouent vos joueurs. Nana Maxime l’a amené à Lens, il a vu le match de Salli Edgard, il a filmé ; on l’a amené au Parc des Princes, il a vu le match PSG-Lorient (de Vincent Aboubakar, ndlr) qu’il a filmé. On s’est retrouvé dans un restaurant parisien où il a demandé que Nana Maxime lui trouve un stage chez Bein Sport ou à Canal +, voila où ça a coincé.

Maintenant, avec toute cette rancœur parce qu’on n’a pas pu l’aider davantage, il a craché dans la soupe et a fait un article complètement à charge. Emile Zola a mangé sous la main de Nana Maxime à Paris pendant toute une semaine et maintenant, il sort un article peut-être parce qu’il veut faire du mal à quelqu’un sciemment. Je veux dire qu’il faut que le journaliste soit conséquent dans ses analyses, il faut qu’il soit objectif. Tu ne peux pas du jour au lendemain demander des services à quelqu’un, il te prend en charge et pour peu qu’il y a d’autres services qu’il ne peut pas te rendre parce qu’il a d’autres objectifs, tu fais un article bidon sur lui.

Stephen Sunou, ce n’est pas lui qui fait venir Mandjeck en équipe nationale, Maxime Nana, ce n’est pas lui qui empêche Mandjeck de jouer en équipe nationale. C’était son poulain, ils ne sont plus ensemble mais il est le premier à vouloir que Mandjeck soit là. Il faut que ce journaliste arrête ses articles bidon pour nuire à quelqu’un à qui il a demandé une aide à un moment donné, qui lui a apporté cette aide mais qui ne pouvait pas aller plus loin. Je crois que c’est ça l’origine de la fâcherie. Nana Maxime lui a dit qu’il ne pouvait pas lui trouver un stage à Bein Sport, il en a trouvé à certains. Moi j’ai dit à Emile Zola, on peut te trimballer à Paris, on te donne tout ce que tu veux mais ça s’arrête là. Et il était sous le couvert de Lacage et de Nana Maxime. Pourquoi il se rebelle aujourd’hui et écrit un article à charge ? Il faut que des gens connaissent cela. Il y a un problème de crédibilité journalistique.

Moi, je dis que Nana Maxime fait correctement son travail. Vous aurez bientôt un scoop, il y a un jeune camerounais de 18 ans, issu du Centre de formation de Coton Sport qui vient de s’engager pour 5 ans avec le FC Porto. On disait que Nana Maxime était à la CAN mais il était au Portugal pour conclure le contrat de ce garçon. Sa clause libératoire au FC Porto est de 30 millions d’euros, c’est-à-dire environ 20 milliards de Francs Cfa. Cela veut dire que si quelqu’un veut l’acheter au FC après, il paiera près de 20 milliards de Francs Cfa. Ça veut dire qu’il a une clause libératoire déjà assis, il n’a pas besoin des lions indomptables pour ça. Sa valeur marchande a même déjà été négociée. C’est pareil pour Nlate, c’est pareil pour Salli Edgard, c’est pareil pour Vincent Aboubakar et pour Nkoulou. Tous ont des clauses libératoires d’un très grand montant qui n’ont rien à voir avec leur participation à l’équipe nationale du Cameroun. Il faut connaitre ces détails avant de venir interroger ceux qui font correctement leur boulot.

Si vous dites que les agents de joueurs n’y ont été pour rien, c’est donc qui, selon vous les vrais responsables de la débarque équato-guinéenne ?

Pour nous, le problème de la CAN, c’était l’incompétence du coach parce que comment vous pouvez expliquer, qu’un bonhomme qui a fait des qualifications aussi impressionnantes avec un groupe aussi impressionnant a radicalement changé pendant la Coupe d’Afrique des Nations. Il faut vous poser des questions. Si vous trouvez quels sont ceux qui encadrent Franck Kom et Raoul Loe, vous saurez qui sont les vrais bandits de cette équipe nationale. Il n’y a aucun motif qui justifie que quelqu’un comme Georges Mandjeck n’ait pas été au milieu de terrain de cette équipe nationale ; il n’y a aucun motif qui justifie que Clinton N’jie n’ait pas été aligné dans cette équipe nationale ; il n’y a aucun motif qui justifie que Franck Etoundi Mbia soit l’avant centre de pointe de l’équipe nationale pendant qu’Aboubakar et Kwekeu sont sur le banc de touche ; il n’y a aucun motif qui justifie que l’équipe type des qualifications ait été chamboulée pendant la phase finale de la CAN.

Ça veut dire que si c’est nous qui contrôlions ou alors Nana Maxime qui contrôlait Finke, je pense qu’on lui aurait donné un conseil, celui de reconduire l’équipe qui a joue pendant les qualifications. On nous met les Franck Kom, les Loe… Qui les a mis ? Ce ne sont pas les joueurs de Nana Maxime, ce sont les joueurs des autres agents. Où sont ces agents et pourquoi on n’en parle pas ? Cet échec est du au fait que le coach n’a pas fait des bons choix mais ça n’a rien à voir avec nous parce que mon opinion et celle de Nana Maxime c’est que Clinton N’jie mérite de jouer dans cette équipe…

Vous voyez, Vincent Aboubakar a fait une mauvaise CAN parce que devant, il n’avait pas une complicité avec qui que ce soit. Avec Clinton N’jie, il avait déjà cette complicité, pourquoi ne pas rétablir ce duo qui s’entendait ? Est-ce que Nana Maxime a besoin de mettre un joueur qui met en lumière son propre joueur à côté ? ça n’a pas de sens. Est-ce que Nana Maxime a besoin de saquer Mandjeck alors qu’il est l’un des poumons de l’équipe nationale qui permettra à d’autres de ses joueurs de se mettre en valeur ? ça n’a pas de sens. Lui-même, il se pose des questions de savoir pourquoi Clinton N’jie n’a pas joué durant cette CAN. Ce sont des choix tatillons du coach qui n’ont rien à voir avec nous. Je vous ai pris l’exemple d’Ekeng Ekeng tout à l’heure. C’est un jeune milieu de terrain, international junior en 2009, il était déjà en équipe nationale avant que Volker Finke n’arrive. Il est milieu de terrain à Cordoba en première division en Espagne. Pourquoi il n’a pas joué une seule minute alors qu’il est le joueur de Nana Maxime ?

1 Comment

1 Comment

  1. monk

    17 février 2015 at 18 h 17 min

    voila la reponse des agents des joueurs

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top