can 2015

Cameroun – Côte d’Ivoire: Réaction des entraineurs

Cameroun - Côte d'Ivoire: Réaction des entraineurs

« une petite faute » selon Volker Finke.

Hervé Renard

« La Côte d’Ivoire a démontré aujourd’hui tout ce qu’il faut pour gagner une compétition, c’est-à-dire le sacrifice. Quelque soit le joueur que vous êtes et l’endroit ou vous jouez, si vous venez sur le sol africain en pensant que votre nom suffira, vous n’allez rien gagner. C’est trop dur… »

Volker Finke 
« La Côte d’Ivoire a profité d’une petite faute qu’on a faite en première période. On a beaucoup essayé et chacun a donné le maximum et donc on ne peut pas dire que l’équipe n’a pas essayé jusqu’au bout. En seconde période, chacun a beaucoup donné, mais il n’y avait pas d’occasions nettes pour conclure. »

2 Comments

2 Comments

  1. HORTY

    29 janvier 2015 at 12 h 29 min

    Volke Kinke, Volke Tchunke peut importe l’appellation, ton discours est presque une insulte à notre endroit avec une équipe qui n’a aucune technique de jeu tu oses dire qu’ils ont donné le maximum d’eux. Une équipe sans ambition avec des attaquants qui se perdent dans le stade, on ne savait qui fait quoi ni à quel moment il faut le faire, on se croirait dans un bordel. Bande de nul. On vous envoie défendre nos couleurs, vous allez faire la ballade touristique en Guinée, ne frôlez pas notre sol avec votre mauvaise prestation. Deux événements de grande envergure vous avez été aussi nul qu’à la précédente, on doit vous bastonner publiquement. Finke tu es nul comme entraineur, même un grand-père ferait mieux que toi.

  2. tony fr

    29 janvier 2015 at 12 h 30 min

    Hervé Renard

    « La Côte d’Ivoire a démontré aujourd’hui tout ce qu’il faut pour gagner une compétition, c’est-à-dire le sacrifice. Quelque soit le joueur que vous êtes et l’endroit ou vous jouez, si vous venez sur le sol africain en pensant que votre nom suffira, vous n’allez rien gagner. C’est trop dur… »

    Volker Finke
    « La Côte d’Ivoire a profité d’une petite faute qu’on a faite en première période. On a beaucoup essayé et chacun a donné le maximum et donc on ne peut pas dire que l’équipe n’a pas essayé jusqu’au bout. En seconde période, chacun a beaucoup donné, mais il n’y avait pas d’occasions nettes pour conclure. » (TOTO D’ALVINOS CHAQUE JOUR LA MEME CHOSE. A QUAND AUREZ VOUZ LES OCCASION NETTE POUR CONCLURE)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top