Equipe nationale

Alexandre song: le prince jamais devenu roi

Alexandre song: le prince jamais devenu roi

Triste fin sur un goût d’inachevé!

Alexandre Song  a annoncé hier sur les antennes de « sky Sports » qu’il mettait fin à sa carrière internationale. En réitérant  tout son amour pour le Cameroun, le « petit » Song a déclaré  avoir mûrement réfléchi sa décision et préfère  se concentrer uniquement sur sa carrière en club.

Cette retraite internationale qui intervient juste après sa non convocation pour la can 2015 a un parfum d’amertume et un goût d’inachevé. Révélation de la can 2008 , Alex Song , alors présenté comme la nouvelle trouvaille d’Arsene Wenger à cette époque, est tout de suite entré dans le cœur des Camerounais par le talent, la détermination et l’ engagement dont il  fit montre durant l’expédition ghanéènne,

« c’est le meilleur » avait même déclaré Samuel eto’o à son propos durant cette compétition. En moins d’un an dans la tanière, Alex s’est vite rendu indispensable au jeu Camerounais et en est devenu le dépositaire au point où  son aura dans l’effectif   le prédestinait sans conteste à être le futur capitaine de la sélection nationale.

Victime de son succès.

Victime de son succès, il sera au coeur d’une succesion de   problèmes de leadership et d’ego à répétition qui  vont jeter l’opprobre sur l’image du  football Camerounais  et enlever du crédit au jeune lion auprès de ses très nombreux sympathisants. Son  séjour en équipe nationale durant les 4 dernières années aura été peu glorieux et plein de rebondissements.

Le moins qu’on puisse dire est qu’Alex Song avait le talent et la personnalité pour être classé au très sélectif rang des footballeurs Camerounais de légende. Après 6 ans passées dans la tanière, celui qui a porté sur ses épaules et jusqu’en finale  à 22 ans seulement, une équipe du Cameroun en panne de créativité au Ghana; n’aura finalement rien gagné en sélection et laisse fatalement comme dernier fait d’armes, un coup de coude anti-sportif lors de la dernière coupe du monde … Triste comme au-revoir pour un joueur de cette  trame.

Mais qui sait? au pays de Roger Milla, tout est possible…suivez mon regard.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top