Equipe nationale

Cameroun; Can 1972; drame national

can 1972 lions indomptables du cameroun

La Victoire avant la guerre!

C’est l’effervescence totale dans le pays,  les Camerounais attendent impatiemment cette can qui se jouera à la maison et qui pour tout le monde y restera. Les raisons d’y croire sont nombreuses, le Canon de Yaoundé (photo) qui est composé de la plupart des joueurs de l’équipe nationale vient de survoler la coupe d’Afrique des clubs en renversant l’Ashanti koto en Finale. « Le général » Doumbè léa marche sur l’eau, Jean-pierre Tokoto le chef d’orchestre est au sommet de son art, Joseph Maya enchaîne les buts avec l’olympique de Marseille en France, pour tous les observateurs, Peter Schnittger a l’équipe de rêve pour soulever le trophée.

Après un 1er tour bien  maîtrisé par les camerounais, il y a eu cette demi finale du 02 mars à Yaoundé  qui est devenue aux camerounais ce qu’est aux bresiliens le « maracanaço » (défaite du brésil en finale de coupe du monde 1950 face à l’uruguay à maracana).

Ahmadou ahidjo ca,n 1972

Ahmadou ahidjo can 1972

Qualifié du 1er tour par tirage au sort défavorable au  Maroc, le Congo se présente en victime désignée dans cette demi-finale; d’autant plus que  laminé quelques semaines plutôt 7 buts à 1 en match de préparation par le…Cameroun. La bande à Emmanuel Mvé et le Cameroun tout entier font de ce match une formalité et tout le monde se voit déjà en finale. Dans un stade Omnisport tout acquis à la cause des Camerounais, L’attaquant Congolais Mbono va déjouer tous les pronostiques en  inscrivant à la 31 ème minute l’unique but du match qui va lui valoir l’appelation de « Mbono le sorcier ». Outrageusement dominés toute la rencontre, les Congolais résisteront avec bravour et réussite aux assauts des Camerounais qui vont même, au bout de cette soirée décidément cauchemardesque , perdre leur capitaine Emmanuel Mvé qui s’évanouira après un coup reçu à la tête à la 85ème min.

Coup de sifflet final, le Cameroun est éliminé, cette équipe que beaucoup considèrent encore comme la plus talentueuse jamais alignée par le Cameroun ne gagnera pas sa Can: c’est le drame national. La victoire 3 jours plus tard en match de classement contre le Zaire n’y changera rien…

LE PARCOURS: 3ème place

CAMEROUN  2-1  Kenya  (Ndoga 7′,ndongo 20′)

CAMEROUN  2-0  TOGO ( Maya 64′ ,Mvé 79′)

CAMEROUN  1-1   MALI (Ndoumbè Léa 67′)

CAMEROUN  0 -1 CONGO :     Demi Finale

CAMEROUN 5-2   ZAIRE   :    Match de classement  ( Akono 4′ penalty, Ndongo 31′, Owona 32′, Mouthé 34′, Ndoga 42′ )

LA SELECTION: Egoué, Bekombo François, Mbengalack, Tsébo , Maya Yebga joseph, Mvé  Emmanuel, Kaham michel, Nlend Paul, Akono J.P, Simo Apolin, Owona, Léa Eyoum, Ndongo Paul Gaston, Ndoumbè Léa, Tokoto Jean pierre, Ndoga jean-baptiste, Manga Onguéné, Mouthé Phillippe

ENTRAINEUR: Peter Schnittger

CAPITAINE: Emmanuel Mvé

COUP DE COEUR: Jean Pierre Tokoto élu meilleur joueur du tournoi

ANECDOTE: Emmanuèl Mvé avait déclaré s’être re-évanouit à l’hôpital lorsqu’il  a appris la nouvelle de l’élimination du Cameroun , alors qu’il se remettait  à peine de son évanouissement précédent. Le public Camerounais désillusionné, boudera la finale qui se jouera dans un stade à moitié vide.

4 Comments

4 Comments

  1. Pingback: Cameroun-Mali: pourquoi une défaite serait peu probable? - Lion Indomptable

  2. Pingback: Cameroun-Mali: pourquoi une défaite serait peu probable? |

  3. Pingback: 23 février 1972 : ouverture de la première et unique Coupe d’Afrique des Nations (CAN) organisée par le Cameroun | Daily Retro CMR

  4. Jean-François Ebengue

    7 avril 2015 at 12 h 56 min

    oh lala que de faussetés dans cet article ! c’est Minga Pépé qui a inscrit le seul but de match contre le Congo pas Mbono. Et Mbono tire son surnom de sa performance contre le Mali en finale avec ses 2 buts.Ndoumbé Léa n’a pas participé à cette CAN bien que champion du cameroun avec le Léopard de Douala. La liste des sélectionnés est elle aussi fausse et incomplète. Békombo François n’en faisait pas partie car bléssé gravement lors d’un match amical contre les brésiliens de Botafogo à Douala. Il y manque notamment Essombé, Ayissi Moussang, Nangoh Davidson, Evou Gustave.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top