can 2015

Can 2015: Anicet Mbarga souhaite de la concurrence en défense centrale

L’entraineur adjoint de New Stars de Douala, Anicet Mbarga Foé, diplômé de l’école de sport de Cologne

L’avis d’un technicien.

Le patron du banc de touche de New Stars de Douala, Anicet Mbarga Foe scrute les adversaires de la poule D dans laquelle sont logés la Côte d’Ivoire, le Mali, la Guinée-Conakry et le Cameroun . Si le technicien germano-camerounais est convaincu de la qualification des Eléphants et des Lions Indomptables en quart de finale, il ne les voit pas remporter le tournoi. Car pour le diplômé de l’Université de sport de Cologne, les Fennecs ont un groupe à même d’être sacré champion d’Afrique 2015. Entretien…

Quelle appréciation portez-vous sur le groupe des lions indomptables

C’est un groupe qui nous a un peu surpris, dans la mesure, où on ne s’attendait plus à rencontrer la Côte d’Ivoire que nous avons affronté aux éliminatoires dans la même poule. C’est un groupe assez relevé dans lequel les deux équipes qui doivent jouer les premiers rôles selon moi sont la Côte d’Ivoire et le Cameroun.

Visiblement vous ne vendez pas cher pas la peau du Mali et de la Guinée-Conakry…

Nous sommes dans une compétition et généralement, ce sont les équipes les mieux expérimentées et les plus aguerries qui se démarquent. Dans le cas d’espèce, je pense que le Cameroun et la Côte d’Ivoire sont mieux outillés.

Il est vrai que la mission qui a été assignée au sélectionneur Volker Finke et mon ami personnel Bonaventure Djonkep consistent à reconstituer l’équipe nationale. Sur le chemin de la reconstruction, le groupe a enchaîné les victoires et a pris goût. Je ne vois pas les joueurs stopper cette spirale positive en si bon chemin. L’équipe du Cameroun est sur une bonne pente. Je souhaite tout simplement que la préparation soit optimale et que tous les ingrédients soient réunis pour permettre à cette équipe de donner son meilleur rendement.

Que faire pour optimiser la préparation ?

Il faudrait d’abord que le sélectionneur national Volker Finke précise les grandes dates de sa préparation. On sait que la coupe d’Afrique a lieu en janvier. Il faut voir les dates de stage qu’il y aurait en janvier. A ces différentes périodes de stage, il faudrait voir comment intégrer les joueurs amateurs et locaux. Car ça a toujours été notre combat. Aujourd’hui nous avons beaucoup de joueurs blessés dans la tanière. On nous dit en physiologie de l’effort que plus un joueur passe du temps sur le terrain, que ce soit en entraînement ou en match plus le risque de blessures est élevé. Nous allons à une compétition ou de prime à bord les joueurs seront saturés, non seulement par leurs club, mais aussi par le tournoi préliminaire de qualification.

Comment faire pour que ces joueurs soient frais pour pouvoir nous donner leur meilleur rendement ? C’est là que la gestion de l’équipe de Volker Finke devrait intervenir. Il faut également installer la compétitivité dans le groupe. Par exemple au poste de défenseur central, on aurait souhaité avoir Joël Matip. Dommage qu’il soit blessé et opéré. On aurait souhaité qu’il revienne pour permettre au capitaine Stéphane Mbia de monter au milieu de terrain qui nous cause beaucoup de problèmes, avec les différentes blessures de Mandjeck et Eyong Enoh. Je pense qu’avec le temps qui s’impose, le sélectionneur verra comment ajouter du sang neuf dans cette équipe.

Qu’est ce qui a particulièrement attiré votre attention au terme des tirages ?

J’ai été un peu plus touché par la poule que nous qualifions de poule de la « mort » (poule C) Quand vous voyez un groupe constitué du Ghana, de l’Afrique du Sud du Sénégal et l’Algérie, c’est une poule très relevée.

Quel est votre sélection favorite pour cette Can ?

Au regard des tirages au sort, je vais dire que ma sélection favorite est l’Algérie. Mon pronostic penche pour les Fennecs d’autant plus que nous gardons encore des souvenirs de leur remarquable parcours en coupe du monde (Brésil 2014) et lors des phases de qualification de cette Can. Je souhaite qu’ils gardent les mêmes motivations qu’en coupe du monde pour relever le football africain.

L’Algérie est dans une poule soutenue. Les deux premiers de ce groupe affronteront les deux qualifiés du groupe du Cameroun. L’équipe qui passera par la poule de la « mort » (poule C) a de fortes chances de jouer les demi-finales.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top